Le VLSFO franchit la barre des 1 000 $, les BAF suivent le mouvement

Le prix du fuel à faible teneur en soufre, le VLSFO, a franchi la semaine dernière les 1 000 $ la tonne dans un contexte d’offre serrée et de stocks tendus. Le repli de la production russe et sa réorientation vers l’Est a accentué une situation mondiale déjà instable. Les surcharges carburant ont augmenté de 50 % depuis le début de l’année, frôlant les 600 $ par conteneur de 40 pieds. Et sur certaines routes, elles flirtent avec les 1 500 $.

Carburant contaminé : Singapour revoit sa politique d'assurance qualité

L'autorité maritime et portuaire de Singapour renforce ses exigences sur la qualité du carburant maritime après avoir retracé les origines des récentes soutes contaminées qui ont concerné au moins 200 navires et causé des dommages moteur sur 80 d'entre eux. Les contaminants d'hydrocarbures chlorés ne font actuellement pas partie des normes de qualité au niveau international.

La contamination des soutes à Singapour atteint déjà une valeur de 120 M$

L’affaire évolue aussi vite qu’une traînée de poudre. En quelques heures, le nombre de navires ayant reçu des carburants contaminés par des hydrocarbures chlorés est passé de 14 à plus de 60. Pertes de puissance, pannes de moteurs, les demandes d’indemnisation affluent chez les assureurs.

De beaux jours en perspective pour les scrubbers

Avec un baril de pétrole à plus de 130 $ et un écart de plus de 200 $ entre les deux principaux combustibles de soute vendus à l’avantage du fuel à plus forte teneur en soufre mais bien moins cher, les scrubbers vont susciter un regain d’intérêt.

Wärtsilä lesté par ses stocks

Les stocks chez les équipementiers sont des indicateurs avancés de l’état du marché. Chez le finlandais Wärtsilä, spécialiste du scrubber, ils sont bavards. Les armateurs ne sont visiblement pas pressés de mettre leurs navires hors service pour des travaux de conformité. Les scrubbers pèsent dans les stocks et leurs ventes stagnent.

Hausse inévitable du coût de soute

La flambée du prix des énergies n’est pas sans impact sur les carburants maritimes. Les coûts de soute montent en flèche, indiquent les données. Ils vont inévitablement se traduire par des surcharges pour les chargeurs et des coûts d’exploitation supérieurs pour les transporteurs.

La demande en carburants marins à haute teneur en soufre reste forte

Contrevenant à tous les scénarios esquissés depuis l’entrée en vigueur de la réglementation qui plafonne les carburants marins à haute teneur en soufre, la demande pour du HFO reste soutenue parce que le scrubber, bien que contesté, reste une option.

Crowley Maritime et Shell s'engagent dans le plus grand souteur de GNL des États-Unis

Conforté par la signature d’un contrat d'affrètement à long terme avec le groupe pétrolier anglo-néerlandais, Crowley Maritime commande un souteur au GNL de 12 000 m 3 au constructeur américain Fincantieri Bay Shipbuilding. Il sera à sa livraison en 2024 le plus grand par sa capacité en opération aux États-Unis.

Premier avitaillement GNL au terminal des Flandres

Le souteur Gas Agility affrété par Total a réalisé le premier soutage GNL au terminal des Flandres du port de Dunkerque. Il a livré au porte-conteneur CMA CGM Jacques Saadé 16 400 m³ de gaz issu du terminal méthanier de Fluxys Dunkerque LNG.

Maersk Tankers et Cargill, entreprise commune dans le soutage

Nouvelle étape dans la coopération entre le transporteur de produits pétroliers et le négociant en matières premières. Les deux entreprises s’associent pour à la fois gérer l’approvisionnement en carburants de leur flotte respective tout en visant d’autres clients dans les mois à venir. Le service sera lancé le 1er avril.

Pages