GNL, HFO, VLSFO : Une étude sur la qualité des carburants ajoute à la confusion

Le match entre les différents carburants conformes à la réglementation sur la teneur en soufre n’est pas soldé. La pandémie a de surcroît brouillé les cartes et modifié quelques lignes du scénario qui aurait dû se jouer sans une crise sanitaire doublée d’une récession. Une enquête réalisée par plusieurs associations d’armateurs sur la qualité des carburants ajoute à la confusion.

Shenzhen veut devenir un centre international de soutage de GNL

©Yantian Port Group La Chine va construire son premier centre de soutage de GNL dans la ville de Shenzhen. Un accord a été signé entre Yantian Port Group, le géant de l'énergie PetroChina et Shenzhen Gas. La Chine a des ambitions dans le GNL. Elle a d...

La Chine ouvre les vannes au VLSFO

Pour doper la production pétrolière locale, Pékin avait annoncé en janvier une série de mesures visant à réduire sa dépendance à l’égard des importations de combustibles marins, dont la plupart sont expédiés à partir du hub mondial de soutage qu’est Singapour. Dans la continuité de cette politique, la Chine s'apprêterait à délivrer ses tout premiers quotas d'exportation de fuel à très faible teneur en soufre.​

L'effondrement des cours pétroliers hypothèque le devenir des scrubbers

La décision de Stolt-Nielsen de renoncer, « lorsque cela a été possible », à la mise en conformité d’une partie de sa flotte avec des scrubbers a vite été perçue comme un signal. L’écart des prix de plus en plus serré entre les différents types de carburants redistribue les cartes. Alphaliner ne note pas, pour l’heure, de grands mouvements, même après l’inédit plongeon du baril de brut américain en dessous de zéro dollar le 20 avril.​

Le HFO et VLSFO se livrent une véritable guerre des prix

L'écart de prix entre les carburants à basse et à haute teneur en soufre, le bien nommé Hi5, est désormais de 34 dollars par tonne dans le plus grand centre de soutage d'Europe, à Rotterdam. En quelques jours, il y a perdu 20 $. Le scrubber ne s’impose plus comme un investissement intéressant si les prix se stabilisent à ce niveau.