Reefer : les taux de fret atterrissent après avoir bien résisté

Alors que les taux de fret du cousin dry ont décroché depuis bien des mois et que les courbes entre le marché au comptant et le long terme se sont inversées durant l’été 2022, le reefer connait le même sort. Une réaction à détente qui surprend, les prix étant restés longtemps élevés.

L'indice de référence du vrac sec plonge à cause de la Chine

Le Baltic Dry Index vient d’enregistrer ses pires heures depuis 1984 en raison de la faible demande de transport pour tous les segments de vraquiers. En cause, le passage à vide de la Chine, qui peine à retrouver un cours normal dans ses activités après des mois de politique sanitaire radicale.

Costa Croisière contraint de se réorganiser en Asie

Alors que le secteur de la croisière retrouve peu à peu l’ensemble de ses marchés, la Chine reste fermée en raison des mesures de restrictions sanitaires strictes dans le cadre de la « tolérance zéro Covid » du président Xi Jinping. La marque italienne de Carnival Corp., entrée sur le marché chinois en 2006, est particulièrement concernée par les dernières décisions du groupe américain.

La Russie peine à réorienter ses exportations de charbon

Depuis que son charbon fait l’objet d’un embargo européen, la Russie a vu ses volumes chuter de 7 %. En revanche, les distances parcourues par les vraquiers se sont allongées en moyenne de 2 012 km. Si la Chine reste le plus gros acheteur du fossile banni, son appétit pourrait avoir une date de péremption.

L’explosion de la demande de gaz fait le jeu des chantiers navals chinois 

Alors que les chantiers navals sud-coréens font face à des problèmes de capacité de production, le niveau élevé des commandes de méthaniers permet à la Chine de prendre des parts de marché sur un segment où elle était encore absente il y a une quinzaine d’années. Le géant asiatique, qui a l’avantage dans les porte-conteneurs et les vraquiers, était largement distancé par la Corée du Sud dans la construction de ces navires à la technologie complexe.

La déprime des vraquiers témoigne de la récession de la Chine

La Chine, plus grand producteur mondial d'acier, est confrontée à des interruptions répétées de son industrie sidérurgique. Le confinement de plusieurs grandes villes portuaires a fait plonger les exportations de minerai de fer alors que les vagues de chaleur ont généré des coupures d’électricité. Trente-trois villes sont sous le coup de fermetures partielles ou totales. Le Congrès du Parti communiste, à partir du 16 octobre, devrait de surcroît influencer la demande intérieure de minerai de fer et d'acier.

Maersk étrenne le commerce côtier de conteneurs en Chine

Maersk est le premier transporteur étranger à exploiter un porte-conteneurs sur les lignes intérieures en Chine. Le géant asiatique a lancé une expérimentation pilote de deux ans visant à assouplir les règles de cabotage.

La demande inédite de nouveaux navires met sous tension la construction navale

Les grands acteurs de la construction navale mondiale n’ont plus de créneaux disponibles pour absorber des constructions supplémentaires pendant au moins deux ans. Le phénomène fait le lit de chantiers de taille moyenne dont certains viennent d’enregistrer leurs premiers porte-conteneurs. Paradoxalement, la demande est au plus haut alors que les coûts de construction flambent.

Conteneur : ces données qui annoncent le ralentissement

En dépit de la persistance du variant Omicron, l'économie mondiale avait bien démarré l’année avant que la situation ne se détériore en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie fin février puis des confinements qui se sont propagés aux mégapoles portuaires. Si la conjoncture du premier trimestre n’en porte pas encore complètement les traces, les indicateurs du ralentissement étaient bien ancrés. Ils se sont radicalement confirmés depuis.

Pages