Des raisons d'espérer pour le financement des navires ?

Avec la diversification des sources de financement, de nouveaux schémas plus risqués mais plus rémunérateurs permettent de débloquer des capitaux. L'émergence du crédit-bail maritime, notamment chinois, a constitué ces dernières années l’un des changements les plus marquants dans le financement des navires, historiquement assis sur de la dette et des capitaux. Il s’est imposé en force d’appoint pour suppléer la désertion des classiques bailleurs de fonds du shipping.

Construction navale : la Chine et la Corée du sud accroissent leur influence

Les deux pays qui détiennent les clés de la construction navale mondiale accroissent encore leur influence à la faveur du très fort rebond des commandes durant le premier semestre. L’écart se resserre entre la Corée du Sud et la Chine. En termes de commandes, l’équivalent de deux porte-conteneurs les départage.

La Chine devient le plus grand marché de GNL au monde

La montée en puissance de la Chine sur le marché du GNL est incontestable depuis quelques années. Elle est en passe de devenir le plus grand marché mondial, supplantant le Japon. L’Asie consommera 75 % du GNL d’ici 2030. La flotte actuelle de méthaniers et la capacité des chantiers navals ne seraient pas suffisantes pour répondre à l'augmentation de la demande en tonnes-milles.

Construction navale : les commandes affluent, les prix augmentent

Les chantiers navals sud-coréens ont raflé 60 % des commandes de navires passées en mai. Leur suprématie est alimentée par la montée en flèche de la valeur des navires, qui a atteint son plus haut niveau en six ans. Une bonne nouvelle pour la rentabilité des constructeurs.

Les expéditions françaises de blé au plancher en mai

Selon le fournisseur d’informations financières sur les marchés Refinitiv, les expéditions françaises de blé tendre hors de l'Union européenne sont tombées à leur plus bas niveau décennal pour le mois de mai. Après un...

Explosion des exportations de maïs américain à la Chine

Depuis le début de l’année, les échanges agricoles enregistrent des niveaux exceptionnels et plusieurs céréales se régalent. Mais ce sont les ventes de maïs américain à la Chine qui détonent en atteignant le volume record de 49,1 Mt depuis le début de la campagne de commercialisation. Ils ont déjà mobilisé plus de 180 panamax contre trois au même stade de la précédente campagne.

L'impérieuse nécessité de la vaccination des marins

La France rejoint la liste des pays, encore rares, à considérer les marins comme des publics prioritaires à la vaccination. Après la relève, la vaccination apparait comme un nouveau défi opérationnel alors que la flambée des contaminations en Inde, grand pays pourvoyeur de marins, fait cette fois peser une menace de pénurie d’équipages.

[Édition spéciale vrac sec] Vers un nouveau géant chinois du trading

Si les États-Unis, le Brésil et l’Argentine restent les trois leaders incontestés des exportations mondiales de soja, le véritable maître du jeu sur ce marché est leur premier client, à savoir la Chine. Sa demande colossale, ses relations commerciales parfois tendues, ses exigences quant à la qualité de ses importations donnent le tempo à l’échelle de la planète.

Pages