Le transpacifique échappe à tout entendement

Le marché transpacifique défie toutes les estimations et désarme les plus pessimistes quant aux impacts de la crise sanitaire. Le transport d’un conteneur de 40 pieds a dépassé les 3 000 $.

Le chiffre du jour : 100 Mt de charbon en moins pour le transport maritime

Pour la deuxième fois seulement au cours de ce siècle, les expéditions de charbon vont diminuer cette année. Alphabulk prévoit que le transport maritime perdra jusqu'à 100 Mt en 2020. Les tendances concernant le charbon se confirment. Le commerce...

Les commandes de navires au plus bas

Selon les données de Clarkson Research Services, les nouvelles commandes de construction navale ont chuté de 57 % au cours du premier semestre de l’année pour atteindre un point bas historique. Seuls 269 navires ont été commandés entre janvier et juin.

La Chine vers l’autonomie en carburants conformes ?

À l’occasion du lancement d'un contrat à terme LSFO à la Bourse internationale de l'énergie de Shanghai, le vice-président de PetroChina, Zhang Tong, a annoncé que les raffineries chinoises auraient la capacité de produire 18,1 Mt de LSFO. Le pays serait donc autosuffisant pour approvisionner son marché en combustibles marins.

L'acier se plie face au Covid

La World Steel Association a publié ses perspectives à court terme pour 2020 et 2021. La demande d'acier se contractera de 6,4 % en 2020 mais la demande d'acier devrait se redresser dès 2021 avec augmentation de 3,8 %. La plasticité de l’économie chinoise devrait permettre à l’acier de ne pas rompre…

Sale temps pour Los Angeles

Les États-Unis et la Chine se parlent à peine mais continent d’être très liés commercialement. Bien que situés à proximité l'un de l'autre, Los Angeles et Long Beach ne subissent cependant pas du tout la crise économique de la même façon.

Embouteillage de sucre au Brésil

Les exportations brésiliennes de sucre explosent depuis le mois de mai. La Chine, empêtrée dans ses démêlés avec les États-Unis, cherche de nouvelles sources d'approvisionnement. L'offre du Brésil s'y prête d'autant plus que sa monnaie est faible et rend sa production particulièrement concurrentielle. L’attente des vraquiers s’allonge, amplifiée par la congestion des quais et la désorganisation des chargements.

Pages