La frénésie d'achats de navires est historique

À supposer qu’une partie de l’offre finisse en ferraille, dans la mesure où près de 30 % de la flotte ne sera pas conforme aux prochaines échéances réglementaires, il semble peu probable que toute la capacité livrée et libérée de la congestion puisse être absorbée sans nuire à l'équilibre entre l'offre et la demande dans les années à venir, pointe le BIMCO, l'une des plus grandes associations maritimes internationales représentant les armateurs.

Construction navale : la Chine et la Corée du sud accroissent leur influence

Les deux pays qui détiennent les clés de la construction navale mondiale accroissent encore leur influence à la faveur du très fort rebond des commandes durant le premier semestre. L’écart se resserre entre la Corée du Sud et la Chine. En termes de commandes, l’équivalent de deux porte-conteneurs les départage.

Réparation navale : le coronavirus a modifié les choix des armateurs

Dans sa dernière note hebdomadaire, le courtier Intermodal met en exergue un autre des nombreux effets inattendus du Covid. Les armateurs ont modifié les paramètres de sélection d’un chantier naval pour leurs travaux de réparation. « Aujourd'hui, les armateurs ont digéré les restrictions du Covid et s’y sont adaptés. Ils connaissent les difficultés et sont prêts à les gérer. Pour s’en prémunir, ils font en sorte de garder une grande souplesse de façon à pouvoir...

BIMCO : 31 % des engagements atteints dans l'accord commercial USA-Chine

Au cours des huit premiers mois de l’année, la valeur du commerce des produits de base inclus dans la première phase de l'accord entre les deux premières puissances économiques mondiales a profité aux produits manufacturés, agricoles et énergétiques. Le mois d'août a été le plus fort de l'année, les exportations atteignant leur niveau le plus élevé depuis novembre 2017, à 7,1 Md$.