Brexit-Europe
 : 
Beaucoup de bruit pour wait and see

Si Beckett n’était Irlandais, on le convoquerait volon- tiers pour décrire l’absurdité de la situation dans la- quelle sont plongés les Britanniques depuis deux ans. La perfide Albion n’a jamais autant mérité le qualificatif (du reste inventé par un Français) depuis qu’elle a pris de surprise le monde le 23 juin 2016 en votant à 51,9 % en faveur du « Leave » (quitter l’Union européenne) à l’occasion d’un référendum qui a piégé David...