Mise en péril de la fragile reprise du commerce mondial selon l'OMC

Avant le conflit aux portes de l’Europe et le rebond épidémique en Chine, la reprise économique était bien sur les rails. L’OMC revoit à son tour ses projections sur le commerce mondial, abaissant d’1,3 point la croissance estimée en 2022. La manutention portuaire est à la baisse dans tous les ports, mais surtout en Chine. Les nouvelles commandes à l'exportation sont tombées à leur plus bas niveau depuis juillet 2020.

Baromètre Allianz : les perturbations logistiques au premier rang des risques perçus

L’appréciation des risques épouse les contours de l’époque. La plupart des entreprises redoutent avant tout de ne pas pouvoir fabriquer leurs produits ou fournir leurs services. Dans le sondage international, qu’Allianz vient de publier, l’interruption d’activité en lien avec les perturbations de la chaîne d’approvisionnement arrive en tête des menaces identifiées par les dirigeants du secteur maritime et logistique.

Cnuced : la reprise du commerce mondial atteint un niveau record

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, le commerce mondial a enregistré une reprise plus rapide que lors des deux dernières récessions mondiales. Alors qu’il vient de se rétablir en quatre trimestres, il lui en aura fallu treize en 2015 et neuf en 2009 suite à la crise financière.

Le commerce entre la Chine et les États-Unis a augmenté de 28 % en juin

La Chine reste le premier partenaire commercial des États-Unis. Les échanges entre les deux superpuissances économiques se sont élevés à 52 Md$ en janvier. À se demander si les guerres tarifaires ont vraiment un impact... En tout cas, entre les deux...

L'accord commercial Chine-États-Unis en bonne voie

La Chine et les États-Unis se détendent et devraient signer entre le 13 et 15 janvier l'accord préliminaire de commerce conclu fin décembre entre les deux géants économiques de la planète. Du répit dans le commerce. La Chine a annonc...

Sanctions commerciales : À quelles routes maritimes profitent-elles ?

Outre le fait de rompre avec le cadre commercial qui avait prévalu jusqu’alors (libéralisation du commerce et multilatéralisme), l'escalade des droits de douane perturbe les volumes d'échanges et les routes maritimes. Elle ne fait pas que des perdants, le marché ayant horreur du vide.