HHI n'exclut pas le recours contre la décision de l'UE

Le constructeur sud-coréen Hyundai Heavy Industries pourrait s’opposer, par la voie judiciaire, au véto de la Commission européenne à l'opération de fusion qu’il porte avec DSME. La consolidation des deuxième et quatrième chantiers navals mondiaux leur conférait, selon Bruxelles, une part de marché prééminente. Ce n’est pas un indicateur pertinent pour apprécier le pouvoir d’un acteur sur un marché, rétorque HHI.

Conteneur : le décret E.O. 14036 de Joe Biden stigmatise les abus des monopoles

Les perturbations actuelles sur le marché du conteneur – taux de fret élevés, retards et goulets d'étranglement, pratiques de surestaries et de détention... – sont-elles le fait d’un problème de concentration du marché voire d’un manque de concurrence ? L’administration de Joe Biden semble le penser. Avec son nouveau décret , le président américain met la pression sur l’autorité de régulation du transport maritime.

Eimskip condamné pour entente commerciale

L’armateur islandais devra s’acquitter d’une amende de 12 M$ après avoir admis s'être entendu avec un autre opérateur, Samskip, entre 2008 et 2013, révèle Alphaliner. L’opérateur de ferries a reconnu auprès des autorit...

Conteneurs : l'affaire transpacifique

Les chargeurs vont-ils y voir plus clair dans l’offre qui leur sera faite en octobre ? Cette année, les effets de la crise sanitaire se conjuguent avec la Golden Week en Chine. Deux paramètres qui perturbent le jeu de l'offre et de la demande alors que les taux de fret flambent entre la Chine et les États-Unis. Un phénomène qui fait réagir les autorités chinoises, interpelle l’administration américaine, mais laisse de marbre les autorités de la concurrence européenne.

Bruxelles s'attaque à la concurrence déloyale

La Commission européenne a présenté son plan d’attaque pour mettre un terme aux distorsions de concurrence au sein de son marché unique. Les aides d'État consenties aux compagnies et aux chantiers navals asiatiques est un sujet sensible dans l’écosystème maritime européen.

Bruxelles ouvre une enquête sur l’exemption fiscale des ports italiens

La Commission européenne a ouvert une enquête sur les ports italiens afin d’évaluer si les exemptions fiscales dont ils bénéficient sont conformes aux règles européennes en matière d’aides d'État. En janvier dernier, Bruxelles avait demandé à l’Italie et à l’Espagne, dont les activités portuaires sont actuellement exonérées, de revoir leur imposition d’ici le 1 er janvier 2020. L'Italie rechigne. L'espagne se soumet. Mais se pose la question des modalités d’application de la mesure.