Quatre des plus grandes régions portuaires chinoises concernées par des restrictions

Après Ningbo, Tianjin, Dalian, Shenzhen, Shanghai, Xiamen, Yantian est à son tour gagné par l’émergence d’Omicron. Même si les autorités locales font preuve de retenue dans leurs restrictions, la course contre la montre des marchandises à expédier avant le Nouvel An lunaire est enclenchée. Hutchinson Ports limite le mouvement des conteneurs dans le troisième plus grand port chinois.

Le point sur les perturbations maritimes et portuaires

L'année 2022 a commencé comme 2021 s'était achevée. La congestion portuaire, l’accumulation des navires au large, la faible rotation des conteneurs et la fermeté des taux de fret semblent avoir signé pour un nouveau contrat de travail en ce début d’année.

Conteneur : statu quo ou nœud gordien en 2022 ?

Le conteneur est en surchauffe au niveau mondial depuis un an. Effets de cascade infernal. Plus personne n’ignore le niveau élevé d’interconnexion du secteur. Que le problème soit maritime ou portuaire, stabilité et prévisibilité vont se monnayer chèrement.

Une fracture croissante en matière de connectivité maritime

Les escales ont tendance à se concentrer dans un nombre limité de ports et à s’allonger. Les navires sont toujours plus grands mais opérés par toujours moins de compagnies. L’écart se creuse, en matière de connectivité maritime, entre la Chine et le reste du monde, selon la dernière publication de la Cnuced sur le transport maritime.

Paralysie portuaire : les États-Unis alignent les dollars

Pour atténuer l’apoplexie sur les quais de la côte ouest-américaine, le séjour des conteneurs devait être taxé à partir du 15 novembre. La seule menace de la mesure semble avoir opéré mais sans aucune influence sur le bataillon de porte-conteneurs en attente dans la baie de San Pedro, également au bord de la thrombose. C’est paradoxalement dans un contexte de records absolus de trafics que le président américain a dégainé une arme fatale : 17 Md$ pour les ports.

Rouen a accueilli le plus grand porte-conteneurs de son histoire 

Avec ses 270 m de longueur, 40 m de large, 74 456 tpl et sa capacité de 5 500 EVP, le MSC Barcelona vient de s’adjuger le titre de plus grand porte conteneur ayant escalé dans le port de Rouen. Belle consolation pour l’établissement des rives de la Seine où les navires-mères se sont fait rare. Il se veut aussi l’interprète de la complémentarité de l’offre de l’établissement portuaire fusionné de l’axe Seine, où le trafic conteneurisé profite de la congestion de ses voisins du range nord.

Los Angeles-Long Beach : 100 $ par jour pour tout conteneur non évacué à temps

Confrontés à une importante congestion, les ports de Los Angeles et de Long Beach vont facturer des frais supplémentaires aux compagnies pour les conteneurs qui s’éterniseraient sur les quais. Une situation intenable qui contribue à entretenir des goulets d'étranglement dans les terminaux, indiquent-ils.

L'administration de Joe Biden cherche à généraliser le 24h/24

Pour trouver des solutions à l’épique congestion portuaire, l’administration américaine étend à l’ensemble de la chaîne d'approvisionnement du pays un régime d'exploitation en continu, initié avec les ports de la côte ouest-américaine, Los Angeles et Long Beach.

Les ports américains vont tester l'ouverture 24h/24 et 7j/7

Baptisé « Accelerate Cargo LA », l’opération lancée par les deux premières portes d’entrée américaines s’adresse aux transporteurs routiers et vise à accélérer la rotation des conteneurs. Face aux difficult...

Les capesize ont franchi les 50 000 $ par jour

Les vraquiers valent de l’or. Leur tarif journalier a dépassé les 50 000 $ la semaine dernière. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2010. Ils doivent leur fortune non pas à la demande mais à la congestion généralisée des ports.

Pages