Le conteneur, cette vulgaire boîte devenue si essentielle

La crise des équipements fait assurément flamber la facture transport des chargeurs mais elle enflamme aussi les bénéfices des loueurs de conteneurs. D’après leurs résultats financiers, les conditions actuelles leur ont été extrêmement profitables. Selon eux, les fabricants chinois n’ont aucun intérêt à augmenter les cadences. Le prix ou le volume, il faut choisir…

Rotterdam : un trafic en baisse de près de 7 % en 2020

Le port néerlandais a traversé une année difficile, préserve néanmoins sa place de leader portuaire européen mais perd au passage quelques parts de marché au profit de son challenger belge Anvers. Le repli n’a pas compromis ses investissements, assure l’autorité portuaire néerlandaise.

Bordeaux a perdu 760 000 t de trafic en 2020

Malgré les impacts de la crise sanitaire, le port de Bordeaux est parvenu à se maintenir au-dessus de la ligne des 6 Mt. Le ralentissement de l’activité industrielle dans l’hinterland conjugué à la chute des approvisionnements en hydrocarbures a plus spécifiquement bousculé les importations.

Conteneurs : Abondance de liquidités ne peut pas nuire

Manifestement, la santé financière des armements de la ligne régulière, recouvrée à la faveur de taux de fret élevés, perturbe les analystes financiers. Deux questions les taraudent : que vont-ils faire de leurs abondantes liquidités ? Si tant est qu’ils cèdent à l’envie consumériste de nouvelles constructions, ces commandes pourraient-elles entraver entraver leur rentabilité ?

PIL sauvée en dernier recours

La compagnie singapourienne a passé la majeure partie de l’année 2020 à négocier avec ses créanciers afin d’éviter sa mort économique. Ses créanciers ont voté en faveur de son plan de restructuration qui prévoit...

Le Standard Club se penche sur les effondrements de piles de conteneurs

Alors que près de 3 000 conteneurs sont passés par-dessus bord en moins de deux mois, une étude de Standard club éclaire d’une jour nouveau la problématique. Le P&I s’est penché sur le cas spécifique des mastodontes de plus de 23 000 EVP capables d’empiler 12 conteneurs dans les cales et 10 à 12 en pontée. Comprendre pour mieux prévenir et…répartir les responsabilités, justifie l'assureur.​

Haropa : trafic maritime en repli de 16,7 % à 75 Mt en 2020

Les grèves du début d’année et la crise sanitaire ont lourdement sanctionné l’activité des ports de l’axe Seine en 2020 : malgré le rebond du deuxième semestre, Rouen et Le Havre voient leur trafic maritime se replier de 16,7 %, totalisant seulement 75 Mt contre 90 Mt en 2019. Principale victime de l’année Covid : le conteneur, dont 22 % des échanges se font avec la Chine.

Maersk Essen : jusqu'à 750 conteneurs perdus

Pour la deuxième fois en peu de temps, un porte-conteneurs a perdu un grand nombre de conteneurs dans le Pacifique. Après ONE et ses 1816 conteneurs tombés à l’eau, Maersk en fait les frais avec 750 boîtes passées par dessus bord de son Maersk Essen . De quoi faire monter les statistiques. Selon le World Shipping Council, la perte annuelle moyenne a été de 779 unités entre 2017 et 2019.

Long Beach : la congestion, le prix à payer

Le port californien aura adressé un pied de nez à la pandémie mondiale. Il a récupéré en quasiment un trimestre les flux perdus pendant une bonne partie de l’année et soldé 2020 sur une incroyable activité. Mais une trentaine de grands porte-conteneurs font la queue dans la baie de San Pedro…Et des armateurs font l'impasse.

Première baisse de trafic en sept ans pour Sète

Avec 4,2 Mt en 2020, le port méditerranéen a perdu quelques 100 000 tonnes. Sans surprise, les activités ferry et véhicules neufs sont sévèrement sanctionnés. Toutefois, ses trafics historiques, tel le bétail, ou ses nouveaux flux de clinker conteneurisé donnent satisfaction.

Pages