Bordeaux : le Verdon voué à être un terminal d'opportunité ?

Après deux décennies marquées par des échecs successifs, la situation du site portuaire du Verdon s’est éclaircie début janvier en réceptionnant un trafic de 2 800 voitures. Un regain d’activité ponctuel mais qui redonne confiance alors que l’infrastructure pour laquelle ont déjà été imaginés plusieurs usages fonctionne toujours en régime réduit. Dans les premiers jours de janvier, le transporteur de véhicules Neptune Horizon touchait le Verdon, l’un des cinq...

Hapag-Lloyd : feu vert pour acquérir 49 % de l'opérateur portuaire Spinelli

Contrairement à ses concurrents, Hapag-Lloyd n'a pas investi la manutention portuaire, privilégiant une croissance organique sur son cœur métier. Mais ces derniers temps, le transporteur allemand y a alloué une partie de ses substantiels bénéfices. L’entrée au capital d’un des principaux opérateurs de ports italiens s’inscrit dans une lignée d’investissements effectués en quelques mois.

Moins de conteneurs et davantage de vrac pour Anvers-Bruges

Pour son premier bilan annuel depuis la fusion des deux ports d’Anvers et de Zeebruges, effective depuis avril dernier, l’établissement portuaire affiche un repli de son trafic conteneurisé de 740 000 EVP. Cette contre-performance explique à elle-seule la stabilité du trafic global, à 287 Mt, alors que le charbon, le GNL et les vracs solides observent une grande dynamique.

La ruée habituelle avant le Nouvel an lunaire n'aura pas lieu

En temps normal, les dix semaines qui précédent les fêtes de début d’année en Chine, ce temps suspendu pendant lesquelles les usines ferment, sont marquées par une augmentation des volumes et des taux de fret. Le phénomène ne s’est pas produit. Loin de là, les taux de fret, reflétés par le China Containerized Freight Index (CCFI), sont en chute libre depuis février 2022. Comme il n’y a pas eu de « peak season », il n’y aura probablement pas de Nouvel an lunaire.

La capitalisation boursière des compagnies maritimes s'est effritée de 90 Md$

Bien que les transporteurs maritimes de conteneurs aient affiché des résultats financiers encore très profitables au troisième trimestre, les investisseurs semblent avoir déserté le secteur. Les compagnies cotées en bourse ont vu la valeur de leurs titres fondre littéralement.

Wan Hai met en vente dix porte-conteneurs pour démolition

Le transporteur taïwanais a mis en vente pour démolition dix porte-conteneurs construits en 1996-1998. Outre le fait de donner du travail aux chantiers de recyclage, sans vie depuis de longs mois, Wan Hai pourrait être le premier d’une longue liste, les surcapacités menaçant l’équilibre de l’offre et de la demande du secteur.

Pour sa septième saison, Ocean Alliance joue la constance

Exceptées la légère réduction du nombre de services transpacifiques et quelques modifications dans les rotations, la nouvelle offre d’Ocean Alliance, effective à partir de janvier, n'a quasiment pas évolué sur l’ensemble des trade par rapport à l’an dernier. CMA CGM, Cosco/OOCL et Evergreen, liées par des accords de partage depuis 2017, aligneront 353 porte-conteneurs. Les ports français maintiennent leurs escales.

CMA CGM pourrait verser 4 Md$ de dividendes

En supposant un quatrième trimestre à l’image des trois premiers, le groupe français de transport et de logistique pourrait verser à ses actionnaires quelque 2,5 Md$ au titre de 2022, soit 4 milliards sur les deux exercices de 2021 et 2022, a calculé l’agence d’informations financières Bloomberg . Le quatrième trimestre sera plus faible. Le résultat opérationnel avant amortissements et dépréciations du groupe devrait se situer entre 4 et 5 Md$ contre 9,1 Md$ au trimestre précédent.

Les chargeurs américains ont déposé 175 plaintes devant la FMC

Depuis la promulgation en juin de la nouvelle législation sur le transport maritime aux États-Unis, la Federal Maritime Commission, l’autorité de réglementation du secteur, a reçu plus de 175 dépôts de plainte de chargeurs depuis juin. L’ Ocean Shipping Reform Act a notamment revu les procédures à la faveur des clients des transporteurs.

Pages