Les navires-refuges pour accueillir des Ukrainiens se multiplient

À compter du 29 mars, Corsica Linea mettra à disposition des services de l’État son ferry Méditerranée pour héberger pendant deux mois à Marseille des ressortissants ukrainiens. Selon un décompte de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), près de quatre millions de personnes ont fui l’Ukraine. Le geste de la compagnie française n’est pas isolé. Le groupe Carnival a proposé quelques paquebots à cet usage.

La CDC doit 9,2 M€ de plus à Corsica Ferries

Nouvel anicroche dans le contentieux entre Corsica Ferries et la Collectivité de Corse. La CDC est assignée à verser quelques millions d’euros supplémentaires à la compagnie maritime, en plus des 86,3 M€ dus en compensation du préjudice lié au subventionnement de l'ex-SNCM entre 2007 et 2013.

Les ports corses limitent la casse en 2021

En 2021, Corsica Linea a gardé sa primauté en Corse, mais avec un tonnage inchangé, alors que Corsica Ferries et La Méridionale ont vu leur trafic de marchandises progresser de respectivement 5 % et 57 %. Marseille demeure la première origine et destination des navires tandis que les échanges avec Toulon, presque rattrapé par Livourne, ont diminué.

Ferry : appel à la grève de la CGT des marins les 13 et 14 décembre

Les syndicats CGT des marins des compagnies Corsica linea et La Méridionale ont déposé un préavis de grève de 48 heures. Ils font part de nombreuses revendications, portant notamment sur la DSP de la desserte maritime de la Corse, le net wage, le renouvellement de la flotte stratégique… Dans un contexte incertain pour ces compagnies.

La CDC n'a pas provisionné les 86,3 M€ dus à Corsica Ferries

Le conseil exécutif de Corse a indiqué le 15 novembre avoir décidé de ne pas inscrire au budget supplémentaire pour 2021 les 86,3 M€ que le Conseil d’État l’assigne à payer à Corsica Ferries pour préjudice subi du temps de l’ex-SNCM. La CDC va engager deux procédures à titre conservatoire.

Corsica Ferries : la CDC entend faire payer l'État

Gilles Simeoni, président autonomiste du conseil exécutif de Corse, estime que l'État doit participer aux 86,3 M€ auxquels la Collectivité de Corse a été condamnée à verser par la justice à la compagnie maritime Corsica Ferries...

La Collectivité de Corse condamnée à payer 86 M€ à Corsica Ferries

La Collectivité territoriale de Corse a été définitivement condamnée le 29 septembre par le Conseil d’État à verser 86,3 M€ à Corsica Ferries en réparation d’un préjudice lié au « subventionnement illégal » de sa concurrente, l’ex-SNCM entre 2007 et 2013.

Gain de quatre unités pour la flotte française

À l’issue du second semestre 2020, onze navires sont entrés sous registre français mais sept partis sous d'autres cieux. Le total sous le Rif s'élève désormais à 89 avec les six nouvelles entrées.

DSP attribuée sans surprise à Corsica Linea et à La Méridionale

L’examen de la prochaine délégation de service public (DSP) maritime entre Marseille et cinq ports de Corse, pour la période du 1er mars 2021 au 31 décembre 2022, était à l’ordre du jour de l'Assemblée de Corse le 25 février. Elle a été attribuée, comme convenu, à Corsica Linea et à La Méridionale.

Corsica Linea et la Méridionale en lice pour la prochaine DSP

À l’ordre du jour de l’assemblée de Corse, les 25 et 26 février, sera examinée la prochaine délégation de service public maritime entre Marseille et cinq ports de Corse qui débute le 1er mars prochain pour une durée de 22 mois. La collectivité devrait entériner la décision de l’OTC en faveur de l’offre conjointe Corsica Linea-Méridionale, Corsica Ferries ayant été écartée.

Pages