Le pétrole à l'épreuve d'un marché qui en demande plus

Entre la Russie, partenaire mis au ban de la communauté internationale, et l'Iran sur le point de revenir dans le jeu pétrolier, l'OPEP va devoir jouer finement. Alors que la demande pousse le marché, l'offre est en défaut. Curiosité géopolitique, l'apport du pétrole iranien est vécu comme un soulagement.

Quels risques pour les navires transitant dans les eaux ukrainiennes et russes ?

Les tensions entre l’Ukraine, l’UE et les États-Unis avec la Russie, hypothèquent de nombreuses matières premières et menacent les équilibres mondiaux des flux maritimes. Le spectre des sanctions internationales est une source d’inquiétudes pour les approvisionnements mais aussi pour la navigation. Le 15 février, le Joint War Committee (JWC), Conseil des risques de guerre du secteur de l'assurance, a ajouté les eaux ukrainiennes et russes de la mer Noire et de la mer d'Azov à la liste des zones à haut risques.

Les méthaniers gagnés à leur tour par la fièvre à l'affrètement

Il faut compter 200 000 $ par jour pour affréter un porte-conteneurs, 86 000 $ pour un vraquier et désormais près de 200 000 $ pour des méthaniers. Les navires de transport de GNL s’engagent à leur tour sur la voie de la prospérité. La conjonction de phénomènes extrêmes dans le monde, hérités de la pandémie, stimule les importations et fait des navires des actifs rares et donc précieux.

Crise de l'énergie : la chine en butte à un conflit d'intérêt

Entre décarbonation et préservation de ses capacités de production et d’exportation, faudra-t-il que la chine choisisse ? À quelques jours de la conférence sur le climat COP26 à Glasgow, la Chine émet des signaux négatifs. En 2021, la Chine aura extrait plus de charbon que les 3,9 milliards de tonnes de 2020. Témoignant de ses vives inquiétudes quant à sa sécurité énergétique, elle serait sur le point de signer des contrats long terme pour du GNL américain.

Chine : 72 mines de charbon invitées à augmenter leur production

Après avoir imposé des restrictions sur la consommation de charbon, que le gaz est appelé à remplacer dans la production d’électricité, et alors que les coupures d’électricité de plus en plus nombreuses et longues ont déj...