Les Chantiers de l'Atlantique retenus pour les deux paquebots de l'Orient-Express

Le groupe hôtelier français Accor a signé avec Les Chantiers de l'Atlantique une lettre d'intention portant sur la construction de deux navires de croisière pour sa marque de luxe Orient-Express. Les deux navires, à propulsion hybride, combineront le concept Solid Sail du constructeur avec un moteur bicarburant au GNL tout en étant configuré pour la conversion à l'hydrogène vert.

Costa Croisière contraint de se réorganiser en Asie

Alors que le secteur de la croisière retrouve peu à peu l’ensemble de ses marchés, la Chine reste fermée en raison des mesures de restrictions sanitaires strictes dans le cadre de la « tolérance zéro Covid » du président Xi Jinping. La marque italienne de Carnival Corp., entrée sur le marché chinois en 2006, est particulièrement concernée par les dernières décisions du groupe américain.

Le secteur de la croisière prend 13 engagements devant l'État français

Organisé par le Club de la croisière Marseille Provence, le Comité marseillais des Armateurs de France, l’UMF Marseille Fos et en partenariat avec le port de Marseille Fos, le « Blue maritime Summit », qui s’est tenu le 20 octobre, trois ans après la première édition, a élargi sa sphère d’influence et embarqué la quasi-totalité des compagnies de croisière fréquentant les eaux de la Méditerranée française dans un contrat d’engagement au caractère contraignant. Il a été cosigné par le secrétaire d’État à la Mer, Hervé Berville, et Marie-Caroline Laurent, secrétaire général de Clia Europe.

Repos pour le Carnival Ecstasy après 31 ans de carrière

Le paquebot de Carnival Cruise Line a achevé à Mobile, en Alabama, sa dernière croisière de cinq jours, jouée à guichets fermés, après 31 ans de service. La décision s’inscrit dans le cadre d’un programme de renouvellement de la flotte pour l'une des marques du groupe Carnival.

Feu vert de Bruxelles pour une aide française en faveur du transport maritime de passagers

La Commission européenne a accordé à la France la possibilité de reconduire une aide d’État en faveur des transporteurs maritimes de passagers. D’un montant de 90 M€, le dispositif introduit des modifications par rapport au précédent régime de soutien, élargissant notamment les bénéficiaires aux paquebots, navires marchands et de services et revoyant le critère d’éligibilité des gens de mer.

Fincantieri fait le plein de paquebots avec Viking Cruises

La compagnie norvégienne de croisière Viking a exercé deux des six options annoncées en 2018 et conclu les contrats pour les deux derniers navires. La valeur de l’ensemble confié à Fincantieri – 18 navires –, s’élève à plus de 1,7 Md€. Le constructeur naval italien s’est montré confiant quant à la reprise du secteur de la croisière à l’occasion de la présentation des résultats financiers semestriels. Durant les six premiers mois de l’année, il a engrangé les premières commandes depuis des années.

Une pétition à Ajaccio contre les croisières

Une pétition appelant à l'interdiction des navires de croisières à Ajaccio, aux motivations comparables à celles qui fondent les actions à Marseille mais aussi dans d’autres ports méditerranéens, a enregistré 26 600 signataires dans une ville de 71 000 habitants.

Marseille : une pétition pour interdire les navires les plus polluants

La Ville de Marseille a mis en ligne le mardi 19 juillet une pétition pour que les navires les plus polluants ne puissent plus faire escale dans le port phocéen lors des pics de pollution. La pression sociétale est de plus en plus forte dans la cité phocéenne. Elle s’est accrue ces dernières semaines et vise particulièrement les navires de croisière même si l’appel de la municipalité vise plus largement.

MSC Croisières revoit la motorisation et l'alimentation de sa gamme Explora

À l’occasion d’une commande de deux paquebots supplémentaires de sa gamme Explora confiée à Fincantieri, MSC Croisières reconfigure les quatre dernières unités. Non sans surcoûts mais pour intégrer les dernières technologies. Les deux derniers navires seront prêts pour une motorisation à l’hydrogène et accueilleront une centrale d’une puissance de 6 MW intégrant des piles à combustible alimentées en hydrogène pour l’énergie à bord.

MV Werften : la Marine allemande a déposé une offre pour Rostock

Les chantiers navals allemands de MV Werften, qui ont déposé le bilan en janvier dernier, victimes collatérales de leur propriétaire croisiériste Genting Hong Kong, pourraient bien tous basculer dans le giron militaire. Après Wismar, qui devrait revenir au spécialiste allemand des sous-marins Thyssenkrupp Marine System, celui de Rostock fait l’objet d’une offre de reprise de la Marine allemande.

Pages