Cruise Maritime Voyages cède face à la crise sanitaire

C’est la troisième victime de l’épidémie en quelques semaines après Pullmantur et Birka Cruises. Faute d’avoir trouvé les liquidités dont elle aurait eu besoin pour passer le mauvais cap, la compagnie de croisière britannique se voit condamnée par la conjoncture. Les deux professionnels, à l’origine de la création de la filiale française de CMV, ne jettent pas l’éponge. Ils se lancent dans une course de fonds pour préserver leur projet.