HHI n'exclut pas le recours contre la décision de l'UE

Le constructeur sud-coréen Hyundai Heavy Industries pourrait s’opposer, par la voie judiciaire, au véto de la Commission européenne à l'opération de fusion qu’il porte avec DSME. La consolidation des deuxième et quatrième chantiers navals mondiaux leur conférait, selon Bruxelles, une part de marché prééminente. Ce n’est pas un indicateur pertinent pour apprécier le pouvoir d’un acteur sur un marché, rétorque HHI.