Les taux de fret à la croisée des chemins

Entre accalmie passagère et désescalade durable, les taux de fret sont en repli manifeste là où ils ne s’étaient jusqu’à présent pas enrayés. Il reflète la faiblesse des fondamentaux du commerce international mais les analystes restent prudents dans leur interprétation. D’autant qu’ils ne semblent pas s’accorder sur les données. Pour autant, le gouffre béant entre le spot et le long terme se rétracte.

Conteneur : Les marges bénéficiaires en passe de battre tous les records

Les dix premiers transporteurs mondiaux de conteneurs (hors MSC) ont consolidé une marge d’exploitation de plus de 80 Md$ au terme du troisième trimestre. Ils pourraient donc enregistrer un Ebit autour de 115 à 120 Md$ sur l'ensemble de l'année d'apr...

Les taux spot des conteneurs de 40 pieds encore en baisse

Alors que la haute saison atteint son terme, le World Container Index (WCI), qui suit les taux de fret des conteneurs de 40 pieds sur huit routes principales vers/depuis les États-Unis, l'Europe et l'Asie, a encore baissé de 0,5 % dans la semaine du 18 novembre. Il reste n...

Les coûts d'exploitation des navires ont bien ralenti cette année

Les coûts d'exploitation des navires se modèrent, indique le dernier rapport Ship Operating Costs Annual Review and Forecast 2021/22 du consultant maritime Drewry. Les coûts liés à l’épidémie ont été absorbés et les taux...

Conteneurs : le secteur bien parti pour réaliser 150 Md$ de bénéfices cette année

Selon Drewry, les transporteurs maritimes de conteneurs devraient réaliser cette année des bénéfices avant intérêts et impôts de 150 Md$, soit au moins cinq fois plus que les précédents records du secteur. Le consultant ne prévoit pas de normalisation dans les chaînes d’approvisionnement avant 2023.

Le SCFI franchit pour la première fois la barre des 4 000 points

Pour la dixième semaine consécutive, les taux de fret au comptant dans le conteneur ont grimpé, établissant un nouveau record. Le SCFI franchit la barre des 4 000 points. Une première historique. Il a rarement dépassé les 1 000 points au cours de la dernière décennie.

Les taux de fret au-delà des 10 000 $

Pour la première fois dans l’histoire du conteneur, les taux de fret spot entre Shanghai et Rotterdam ont percé le plafond de verre des 10 000 $ pour le transport d’une boîte de 40 pieds. Le marché est de plus en plus fracturé entre des transporteurs qui cherchent à saisir les opportunités et des expéditeurs coincés par des capacités limitées et sans options pour contrôler leurs coûts.

Conventionnels : une reprise conditionnée aux problèmes de capacité des porte-conteneurs et vraquiers

Après de longues années de récession, le marché du conventionnel est sorti l’an dernier de l’espace étroit où il avait été relégué, son fret siphonné par les porte-conteneurs et les vraquiers. Le manque de capacités lui a permis de revenir sur le devant de la scène mais les navires polyvalents restent vulnérables et la reprise pourrait être à durée déterminée, rappelle le dernier rapport sectoriel de Drewry.

Conteneurs : Abondance de liquidités ne peut pas nuire

Manifestement, la santé financière des armements de la ligne régulière, recouvrée à la faveur de taux de fret élevés, perturbe les analystes financiers. Deux questions les taraudent : que vont-ils faire de leurs abondantes liquidités ? Si tant est qu’ils cèdent à l’envie consumériste de nouvelles constructions, ces commandes pourraient-elles entraver entraver leur rentabilité ?

Drewry : difficile reprise pour le marché des pétroliers

Les perspectives du marché mondial des pétroliers de pétrole brut restent difficiles à court terme, selon une nouvelle analyse du consultant britannique Drewry. À la demande incertaine de pétrole se greffe une surcapacité que les opérateurs du...

Pages