Maersk Supply Service investit dans l'éolien offshore

La filiale du groupe Maersk pour les services offshore, à qui l’on prête l’intention depuis quelques années déjà de sortir du secteur du pétrole et du gaz, a confirmé la commande d’un premier navire d'installation éoliennes d'une valeur estimée à 350 M$ au singapourien Sembcorp Marine. Le jack-up a d’ores et déjà un contrat. Il sera employé sur les parcs Empire Wind 1 et 2 d’Equinor et BP au large de New York.

DFDS et Maersk soutiennent le projet danois d'ammoniac vert

Un grand projet de production d'ammoniac vert a été annoncé ce 23 février par le Danemark. L’ambition, portée par plusieurs poids lourds de l'agroalimentaire danois, est aussi soutenu par les deux compagnies maritimes du pays, Maersk et DFDS. L’installation pourrait être prête dans cinq ans. L'investissement s'élève à environ 1 Md€.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Louis Dreyfus Armateurs est convaincu depuis plus d’une décennie du potentiel des énergies renouvelables offshore. Il s’est organisé pour répondre à ce marché. Alors que son second SOV sera bientôt livré, l’armateur français fait cette fois recette avec ses navires dédiés au transfert d’équipage de maintenance. Au côté du britannique Tidal Transit, il a été retenu par GEl pour fournir deux navires de ce type. Ils seront construits par le chantier naval français OCEA.

Des acteurs privés majoritaires dans la gestion du port de Port-la-Nouvelle

Le groupement d’entreprises Nou Vela sera l’actionnaire majoritaire de la nouvelle Semop qui assurera, à partir de mai prochain, l’aménagement, l’exploitation, la gestion et le développement du port de commerce de Port-la-Nouvelle pour une durée de 40 ans.

L'éolien offshore face à une pénurie de navires

Selon un nouveau rapport de la société Rystad Energy, la flotte mondiale de navires de service spécialisés dans l’installation d’éoliennes offshore est insuffisante pour répondre à la demande de ce marché en forte croissance...

Brest : Le quai neuf dédié aux ENR se déforme

Le quai réservé aux énergies marines renouvelables du nouveau polder de Brest ne pourra pas entrer en service comme prévu courant 2020 en raison d'une déformation de sa structure qui va devoir être renforcée. Les travaux pourraient durer un an.

Eoliennes : L'espagnol Navantia débarque à Brest

À Brest, la phase opérationnelle du gigantesque chantier de 220 M€ qui doit accueillir les fondations du futur parc éolien, entre en phase opérationnelle. L'entreprise Navantia a été désignée par le consortium pour fournir les fondations de 34 des 62 éoliennes qui seront installées dans la baie des Côtes d'Armor.