MOL renonce à transporter des véhicules électriques équipés de batteries au lithium

La compagnie japonaise, qui exploite l'une des plus grandes flottes de transporteurs de voitures au monde, a annoncé qu'elle renonçait à transporter des voitures d'occasion équipés de packs de batteries au lithium. Elles sont en cause dans les départs de feu à bord. Leur présence complique en outre la lutte contre l’incendie.

Le Felicity Ace a coulé avec des milliers de voitures

Plus de quinze jours après avoir été touché par un incendie au large de l'archipel portugais des Açores, le transporteur de voitures, exploité par une filiale de MOL, a fait naufrage le 1er mars avec ses milliers de berlines de luxe.

Felicity Ace : la valeur de la cargaison déjà réévaluée à la hausse

Quelques jours après l’incendie qui a embrasé le transporteur de voitures exploité par une filiale de MOL, et alors que le navire ravagé par les flammes dérive vers le sud des Açores, le coût de ses entrailles est déjà réévalué, à 400 M$. Le groupe Volkswagen, qui y avait embarqué des Porsche, Bentley, Audi, Lamborghini, a le plus à perdre. Un futur casse-tête pour toutes les parties prenantes.

Felicity Ace : près de 4 000 berlines de luxe partent en fumée

De par sa précieuse cargaison en Porsche, Bentley ou encore Lamborghini, d'une valeur estimée à plus de 250 M$, l'incendie du transporteur de voitures de MOL va poser un sérieux problème d'assurance. Le navire a pris feu hier au large des Açores au Portugal, alors qu'il était parti d'Emden, en Allemagne, et faisait route vers Davisville, aux États-Unis.