Le commerce mondial en valeur record au second trimestre

L’OMC et l’OCDE confirment des « valeurs sommets » dans les importations et exportations. La congestion dans les transports internationaux et les problèmes d'approvisionnement accentuent la pression sur le prix des biens échangés.

Sur les pas de Home Depot, Walmart va affréter des navires

C’est le second grand importateur américain de conteneurs maritimes à employer les grands moyens pour sécuriser ses stocks alors que la haute saison a démarré. Août est traditionnellement le mois où les détaillants s'approvisionnent en marchandises dans la perspective des fêtes de fin d'année. Avec les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement mondiale, ces derniers s’inquiètent de voir leurs entrepôts et magasins achalandés à temps.

Ningbo, retour à la normale plus vite que prévu ?

Les autorités portuaires chinoises annoncent la reprise partielle des activités. Ningbo n’empêchera pas l'inévitable afflux de marchandises dans les ports de destination, déjà passablement perturbés. Impacts à prévoir sur les flux, les prix, les retards et cætera...

Le SFCI franchit pour la première fois la barre des 4 000 points

Pour la dixième semaine consécutive, les taux de fret au comptant dans le conteneur ont grimpé, établissant un nouveau record. Le SFCI franchit la barre des 4 000 points. Une première historique. Il a rarement dépassé les 1 000 points au cours de la dernière décennie.

Le temps d'attente des navires au mouillage a doublé depuis 2019

IHS Markit a mesuré le temps passé par les navires à attendre au mouillage qu’un poste d'amarrage se libère. L'Amérique du Nord a connu la plus forte détérioration, avec une moyenne de 33 heures en mai 2021 contre 8 heures en mai 2019...

Conteneurs : l'improbable traversée des six premiers mois de l'année

2021 n’est qu’à mi-parcours mais il s’est déjà passé tellement de choses en à peine six mois. Les perturbations dans l'offre sont devenues le principal moteur des taux de fret, qui semblent sans limites. La demande de transport ne manifeste aucun signe d’essoufflement. La productivité des ports est particulièrement dégradée. Les chaînes d’approvisionnement mondiales sont sous tension. Mais les transporteurs ont les bénéfices heureux.

Taux de fret : sans limites

Sans répit, les taux de fret continuent de s’emballer sur toutes les routes, y compris le transatlantique qui avait été relativement épargné jusqu’au blocage du canal de Suez. C’est néanmoins la ligne Asie-Europe du Nord qui reste la plus nerveuse avec un tarif à près de 10 000 $ pour transporter une boîte de 40 pieds.

Avec l'acquisition de GIL, DSV s'offre un volume de 2,8 MEVP

Deux ans après avoir mis la main sur son concurrent Panalpina, le groupe danois de transport et logistique acquiert Global Integrated Logistics (GIL) auprès du groupe koweïtien Agility par le biais d'une transaction entièrement en actions qui valorise l’opération à 4,2 Md$. Le groupe, qui aura ainsi pour deuxième actionnaire le koweïtien, pourra se prévaloir de 2,8 MEVP transportés.

ZIM : le bénéfice le plus élevé en 75 ans d'histoire

Le 10e transporteur mondial de la ligne régulière publie ses premiers résultats financiers en tant que société cotée à la bourse de New York. À l’instar de ses concurrentes, la compagnie israélienne a réalisé un très bel exercice comptable mais dans le détail, elle performe par rapport à son marché.​

Pages