Amazon, Ikea, Unilever, Zara...n'embarqueront plus sur des navires polluants en 2040

Amazon, Ikea, Unilever et Zara font notamment partie des neuf multinationales qui se sont engagées à transporter leur fret sur des navires alimentés par des carburants zéro émission d'ici 2040. Elles entendent ainsi envoyer des signaux de demande mais les ONG leur rappellent aussi quelques-unes de leurs responsabilités.

Le marché du conteneur n'envoie aucun signe d'apaisement

La Golden Week, traditionnelle saison morne, n'a eu aucun probant sur la congestion portuaire. Le marché du conteneur reste sous tension alors que le président américain Joe Biden a accentué la pression à l’approche des fêtes de fin d’année. Et certains de s’interroger déjà : les arriérés seront-ils suffisamment résorbés pour le Nouvel an chinois alors que les chargeurs, échaudés par les précédents, anticipent déjà leurs commandes.

Le commerce mondial en valeur record au second trimestre

L’OMC et l’OCDE confirment des « valeurs sommets » dans les importations et exportations. La congestion dans les transports internationaux et les problèmes d'approvisionnement accentuent la pression sur le prix des biens échangés.

Sur les pas de Home Depot, Walmart va affréter des navires

C’est le second grand importateur américain de conteneurs maritimes à employer les grands moyens pour sécuriser ses stocks alors que la haute saison a démarré. Août est traditionnellement le mois où les détaillants s'approvisionnent en marchandises dans la perspective des fêtes de fin d'année. Avec les perturbations dans la chaîne d’approvisionnement mondiale, ces derniers s’inquiètent de voir leurs entrepôts et magasins achalandés à temps.

Ningbo, retour à la normale plus vite que prévu ?

Les autorités portuaires chinoises annoncent la reprise partielle des activités. Ningbo n’empêchera pas l'inévitable afflux de marchandises dans les ports de destination, déjà passablement perturbés. Impacts à prévoir sur les flux, les prix, les retards et cætera...

Le SCFI franchit pour la première fois la barre des 4 000 points

Pour la dixième semaine consécutive, les taux de fret au comptant dans le conteneur ont grimpé, établissant un nouveau record. Le SCFI franchit la barre des 4 000 points. Une première historique. Il a rarement dépassé les 1 000 points au cours de la dernière décennie.

Le temps d'attente des navires au mouillage a doublé depuis 2019

IHS Markit a mesuré le temps passé par les navires à attendre au mouillage qu’un poste d'amarrage se libère. L'Amérique du Nord a connu la plus forte détérioration, avec une moyenne de 33 heures en mai 2021 contre 8 heures en mai 2019...

Conteneurs : l'improbable traversée des six premiers mois de l'année

2021 n’est qu’à mi-parcours mais il s’est déjà passé tellement de choses en à peine six mois. Les perturbations dans l'offre sont devenues le principal moteur des taux de fret, qui semblent sans limites. La demande de transport ne manifeste aucun signe d’essoufflement. La productivité des ports est particulièrement dégradée. Les chaînes d’approvisionnement mondiales sont sous tension. Mais les transporteurs ont les bénéfices heureux.

Pages