Taux de fret : sans limites

Sans répit, les taux de fret continuent de s’emballer sur toutes les routes, y compris le transatlantique qui avait été relativement épargné jusqu’au blocage du canal de Suez. C’est néanmoins la ligne Asie-Europe du Nord qui reste la plus nerveuse avec un tarif à près de 10 000 $ pour transporter une boîte de 40 pieds.

Avec l'acquisition de GIL, DSV s'offre un volume de 2,8 MEVP

Deux ans après avoir mis la main sur son concurrent Panalpina, le groupe danois de transport et logistique acquiert Global Integrated Logistics (GIL) auprès du groupe koweïtien Agility par le biais d'une transaction entièrement en actions qui valorise l’opération à 4,2 Md$. Le groupe, qui aura ainsi pour deuxième actionnaire le koweïtien, pourra se prévaloir de 2,8 MEVP transportés.

ZIM : le bénéfice le plus élevé en 75 ans d'histoire

Le 10e transporteur mondial de la ligne régulière publie ses premiers résultats financiers en tant que société cotée à la bourse de New York. À l’instar de ses concurrentes, la compagnie israélienne a réalisé un très bel exercice comptable mais dans le détail, elle performe par rapport à son marché.​

Valence, un trafic stable grâce aux conteneurs

Deuxième port espagnol derrière Algésiras par le tonnage, Valence réalise une bonne performance comparée aux autres ports ouest-européens. Avec 80,88 millions de tonnes, son trafic ne recule que de 0,2 %. Toutes les catégories de marchandises sont en repli, excepté le conteneur, qui progresse de 2,5 % en tonnage, stable en nombre de boîtes, à 5,4 MEVP.

1,3 Md$ d'exportations agricoles américaines restées à quai

Selon des données compilées par le Census Bureau, le centre des statistiques du département du Commerce des États-Unis, des cargaisons agricoles n’auraient pas été prises en charge dans les principaux ports américains entre juillet et décembre 2020. Une nouvelle pièce à charge pour les transporteurs de conteneurs auxquels il est déjà reproché de privilégier le renvoi de conteneurs vides en Chine dans le but d’accélérer certaines rotations fort lucratives. ​

Pénurie de conteneurs : quels coûts pour les entreprises françaises et européennes ?

Dans sa dernière étude, Euler Hermes se penche sur les coûts engendrés par la pénurie de conteneurs qui pèsent actuellement sur la facture transport des chargeurs et des transitaires. Outre le renchérissement des coûts de fret, la société d'assurance-crédit française détenue par le groupe Allianz questionne d’autres facteurs comme la réorganisation des chaînes de valeur, les interruptions de la production, l’allongement des délais de livraison...

CMA CGM Air Cargo : le plan de vol

Dans la suite logique de ses précédentes annonces, CMA CGM précise son agenda et annonce un premier vol le 8 mars entre Liège et Chicago, tous deux à l’hinterland profond en raison de leurs connexions multimodales. European Cargo Services sera chargé de la commercialisation tandis que le transitaire Ceva Logistics, filiale du groupe français, bénéficie d’un accès garanti aux espaces de chargement.

Haropa : trafic maritime en repli de 16,7 % à 75 Mt en 2020

Les grèves du début d’année et la crise sanitaire ont lourdement sanctionné l’activité des ports de l’axe Seine en 2020 : malgré le rebond du deuxième semestre, Rouen et Le Havre voient leur trafic maritime se replier de 16,7 %, totalisant seulement 75 Mt contre 90 Mt en 2019. Principale victime de l’année Covid : le conteneur, dont 22 % des échanges se font avec la Chine.

Rodolphe Saadé, PDG de CMA CGM : « J’ai décidé d’investir dans deux avions cargos »

Dans une intéressante conversation avec Philippe Korcia, président de l'Union des entreprises des Bouches-du-Rhône, le Medef local, Rodolphe Saadé a réservé quelques annonces. CMA CGM va exploiter le futur terminal polyvalent du port d'Alexandrie. Le dirigeant confirme en outre l’acquisition auprès de Qatar Airways de ses deux premiers A330-200 F, premières pierres d’un pôle de fret aérien. Et il ne compte pas s’arrêter aux seuls deux cargos.

Hapag-Lloyd, signe avant-coureur de l'éclatante santé du transport maritime en 2020

Hapag-Lloyd a relevé ses prévisions de bénéfices pour 2020 en raison d'un quatrième trimestre meilleur que prévu et de la vigueur du marché. Les marges des armateurs sont au plus haut depuis dix ans. Les taux de fret grimpent au ciel. Fitch améliore même les perspectives du transport maritime pour 2021.

Pages