John Fredriksen acquiert 9,8 % du capital d'Euronav

Les difficultés du transport de produits pétroliers ne sont pas de nature à dissuader l’homme d’affaires John Fredriksen d’investir à nouveau dans une valeur du secteur. Le norvégien, qui détient des intérêts dans plusieurs segments du transport maritime, possède déjà 40 % de Frontline et avait tenté sans succès d’acquérir DHT. L’armateur belge de tankers n’échappe pas à la sanction du marché mais a mis à profit son temps de crise pour entreprendre le grand ménage dans sa flotte.

Frontline encaisse un bénéfice de 200 M$

L’armateur norvégien de tankers a enregistré un résultat net de 365 M$ à l’issue du premier semestre 2020, un niveau qu’il n’avait pas connu depuis dix ans. Il a par ailleurs obtenu des financements, remboursé avant échéance...

Scorpio Bulkers et Frontline reportent l'installation de scrubbers

Les propriétaires et exploitants de pétroliers retardent l'installation de scrubbers pour limiter les dépenses d’investissement et profiter d'un marché lucratif pour les tankers. À l’occasion de la présentation des résultats du...

Les armateurs de tankers font indécemment fortune

La surabondance de pétrole, qui a provoqué une ruée vers les options de stockage sur terre et en mer, ne messied pas aux armateurs de tankers. Les grands noms du secteur, cotés en bourse, ont défilé ces derniers jours pour annoncer des bénéfices colossaux. Les armateurs de tankers sont au zénith quand les compagnies pétrolières sont au nadir.​

Singapour : les ventes de fuel de soute ne faiblissent pas

Le principal hub d’avitaillement de navires qu’est Singapour a non seulement résisté à la pandémie mais a aussi augmenté ses ventes de carburant maritime au cours du premier trimestre, y compris en mars. L'autorité maritime et portuaire de la cité-État, qui a considérablement durci ses règles, vient pourtant d’agréer deux nouveaux fournisseurs de carburants. Les premiers depuis 2017.