Au Havre, les professionnels adaptent leurs capacités à un contexte incertain

Sur la place portuaire havraise, le transmanche et la croisière paient le plus lourd tribut à la crise. Les professionnels redoutent que le Covid génère un surcroît de réglementations, rarement synonyme de rentabilité. La logistique et les terminaux fonctionnent normalement. Seul bémol, une certaine saturation des espaces de stockage sur la zone portuaire.

Le Havre : Un effort de place d'une valeur de 3 M€

Le port du Havre a signé ce lundi 2 mars un « accord de place exceptionnel » pour retrouver la confiance de ses clients. À la clé, 3 M€ de prise en charge des frais de stationnement des quelque 100 000 conteneurs bloqués sur les terminaux entre décembre et janvier. Cet effort vient en sus des précédentes mesures en faveur des armateurs.