Piraterie : suppression de la zone à haut risque de l'océan Indien

Le 1er janvier 2023, la zone à haut risque (ZHR) pour la piraterie le long des côtes de l'océan Indien sera supprimée après une quinzaine d’années consacrées à en réduire la menace. Aucune attaque contre des navires marchands n'a été enregistrée au large de la Somalie depuis 2018.

Piraterie : l'UE reconduit son engagement militaire dans le Golfe de Guinée mais la Somalie est en suspens

L’UE reconduit pour deux ans supplémentaires son programme pilote de présences maritimes coordonnées qui permet d’assurer la présence d’un bâtiment militaire tout au long de l’année dans le Golfe de Guinée. Le Danemark, l’Italie, l’Espagne, la France et le Portugal y participent. En revanche, au large de la Somalie, le devenir de la mission Atalanta, qui doit expirer en mars, questionne.

Golfe de Guinée : la mort de quatre pirates marque une évolution dans la façon d'appréhender la problématique

Moins d'un mois après avoir commencé ses patrouilles dans le golfe de Guinée, la frégate danoise Esbern Snare a tué quatre pirates présumés à l’occasion d’échanges de tirs. C'est la première fois que des hommes sont tués par la marine internationale opérant dans la région. Cet événement pourrait influencer les futurs modes opératoires.

300 signataires contre la piraterie maritime en Afrique de l'Ouest

Plus de 300 compagnies et organisations maritimes ont jusqu'à présent signé la Déclaration du Golfe de Guinée dans le but de venir à bout de la piraterie maritime dans l’une des zones les plus dangereuses au monde pour la navigation. La demande d...

Golfe de Guinée : nouvel appel à la mobilisation (militaire) pour éradiquer la piraterie

Alors que la session du Comité de la sécurité maritime de l’OMI, qui s’est tenue du 5 au 14 mai, avait la piraterie dans le Golfe de Guinée à l'agenda, le secteur maritime appelle à une mobilisation collective pour y mettre fin de toute urgence. Les 120 signataires soutiennent que la piraterie pourrait être supprimée avec seulement deux frégates et un avion de patrouille maritime.

[Droit de suite] Les 15 marins enlevés mi-mars ont été libérés

Le 10 mars, le chimiquier Davide B , propriété du gestionnaire de navires néerlandais Poli Shipmanagement, avait annoncé que le navire avait fait l’objet d’un assaut avec séquestration de 15 des 21 membres d’équipage. Ceux-ci ont ét...

Golfe de Guinée : Attaque contre un navire Bourbon

C’est la seconde attaque en quelques j ours dans le Golfe de Guinée. Un navire de Bourbon Offshore, avec 19 marins à bord, a été attaqué le dimanche 14 mars. L’information est relayée par le Centre Régional Opérationnel de...

Golfe de Guinée : Quinze marins enlevés par des pirates

Le chimiquier Davide B a été abordé par des pirates dans le Golfe de Guinée, au large de la côte ouest de l'Afrique. Un énième événement dans cette région devenue la plus dangereuse au monde. Ces derniers mois, les attaques se...

Golfe de Guinée : l’UE s’attaque à la piraterie

Ces dernières semaines, les actes de piraterie maritime ont redoublé d’intensité dans le golfe de Guinée. L’actualité en donne une nouvelle illustration. Un groupe de pirates serait à l'origine d'au moins cinq incidents dans la région ces quatre derniers jours dans ce qui s’apparente à des actions coordonnées. Le 25 janvier, l’UE a annoncé la mise en oeuvre de son concept de « présences maritimes coordonnées » au large de la côte ouest africaine.

La piraterie ne connaît ni confinement ni trêve

Le dernier rapport du Bureau maritime international signale une hausse du nombre d’attaques sur les navires au premier trimestre 2020, en particulier au large du Nigeria où les attaques se font en outre plus violentes. Le document est publié au moment où un pétrolier a été attaqué dans le détroit d’Ormuz, marquant un regain de tension dans cette région rendue inhospitalière en 2019 du fait des tensions géopolitiques entre l’Iran et les États-Unis. La violence se met rarement sous cloche.