Premier trimestre 2021 : bénéfices (net)tement supérieurs dans la ligne régulière

Les dix premiers transporteurs maritimes mondiaux de conteneurs ont quasiment tous publié leurs résultats financiers pour les trois premiers mois, à l’exception de MSC qui s’y soustrait et de ONE disqualifié par la comptabilité japonaise. Ensemble, ils totalisent 14,8 Md$ de marge d’exploitation. Les compagnies asiatiques mènent aussi le bal de ce point de vue. Synthèse.

Hapag-Lloyd se positionne en Afrique de l'est

Plus tardivement positionné sur le continent africain que ses pairs, l’armateur allemand entend accélérer son ancrage. Il vient d’ouvrir un nouveau service qui assurera deux escales africaines à Mombasa au Kenya et à Dar es Salaam en Tanzanie. MSC et CMA CGM détiendraient environ 75 % des capacités déployées en Afrique de l’est et du sud selon la Fondation Sefacil.

Hapag-Lloyd commande à nouveau des conteneurs

C’est la seconde commande cette année en réponse à la pénurie de boîtes. L'armateur allemand va étoffer son parc de conteneurs de 210 000 EVP. Alors qu’en avril le transporteur allemand avait déjà annoncé une commande de...

Conteneur : nouveaux rapports de force dans le Top 5

CMA CGM a repris en 2021 la troisième place du classement mondial que lui avait ravie Cosco mais guère plus de 1 000 EVP les distancent si bien qu’ils détiennent une part de marché égale. Avec près de 700 000 EVP en commande, MSC va en revanche s’imposer sans conteste face au leader mondial Maersk dont l’extrême sobriété dans les commandes permet de bien rémunérer ses actionnaires mais lui fait perdre sa couronne.

[Le chiffre du jour] Hapag-Lloyd commande 150 000 EVP de conteneurs

Le PDG de Hapag-Lloyd, Rolf Habben Jansen, l’avait laissé entendre à l’occasion d’un échange par visioconférence le 7 avril. La compagnie allemande vient d’annoncer un investissement de 550 M€ dans une importante commande pour 150 000 EVP de...

Converti au GNL, l'ex-Sajir a repris la mer mais à quel prix...

Après sept mois de travaux et un coût de 35 M$, le panamax de Hapag-Lloyd a été remis en service sur la ligne Asie-Europe. Entre temps, il a perdu 390 EVP d’espace fret en raison de l’encombrement de la cuve de GNL. Il devra en outre être ravitaillé deux fois lors de son voyage. À ce prix et à ces conditions, les candidats à la conversion risquent d’être rares.

Rolf Habben Jansen : « La situation des ports est critique mais moins tendue en Europe »

Le directeur général de Hapag-Lloyd faisait un point le 7 avril sur les suites du blocage de Suez. Rolf Habben Jansen anticipe de nouvelles difficultés dans les ports ouest-américains et à Southampton et Rotterdam. Quant à la pénurie de boîtes, la compagnie allemande, qui a acheté 300 000 conteneurs au cours des 12 derniers mois, va passer de nouvelles commandes.

APMT lance une nouvelle extension à Tanger Med

L’autorité portuaire de Tanger Med et le manutentionnaire néerlandais APMT ont lancé une nouvelle phase d’extension sur le terminal à conteneur T4 qui avait été concédé à AMPT en juin 2019. À l’issue des travaux, l’installation marocaine disposera d’une capacité de 5 MEVP.

Hapag-Lloyd déploie sa carte africaine

Peu de temps après son acquisition du spécialiste de la desserte africaine NileDutch, le transporteur allemand lance un troisième service entre la Chine, l'Asie du Sud-Est, le Kenya et la Tanzanie. Sept navires de 2 800 EVP seront opérés sur cette ligne. Hapag-Lloyd est entré sur le marché de l'Afrique subsaharienne il y a 13 ans.

Cedre : la perte de conteneurs en attente de solutions

C’est un simple emballage mais il a tout révolutionné. Son succès est tel qu’il colonise les mers. 225 millions de boîtes en circulation, 180 millions de déplacements par an, 5 300 porte-conteneurs en service, 100 navires commandés en 2020. Toujours plus grands, plus longs, plus hauts. Mais une seule boîte perdue en mer est une de trop. Le Cedre, organisme spécialisé dans les pollutions accidentelles, a consacré une de ses journées techniques au phénomène.

Pages