ZIM : le bénéfice le plus élevé en 75 ans d'histoire

Le 10e transporteur mondial de la ligne régulière publie ses premiers résultats financiers en tant que société cotée à la bourse de New York. À l’instar de ses concurrentes, la compagnie israélienne a réalisé un très bel exercice comptable mais dans le détail, elle performe par rapport à son marché.​

Hapag-Lloyd s'attend à des bénéfices encore plus élevés en 2021

Hapag-Lloyd, qui vient de prendre le secteur par surprise en annonçant l’acquisition du spécialiste de l’Afrique NileDutch , un des derniers indépendants sur le continent, confirme les résultats intermédiaires qu’il avait présentés en janvier dernier et projette une meilleure fortune en 2021.

Quand l’Afrique commerce avec l’Asie grâce à des armements européens 

En quelques jours, deux opérations ont redistribué les cartes de la desserte portuaire ouest et centre-africaine. MSC Shipping a finalisé son entrée au capital de l’opérateur italien Linea Messina , qui opèrent depuis 2017 un service commun vers l’Afrique de l’Ouest depuis la Méditerranée. Hapag-Lloyd vient d'annoncer l’acquisition du néerlandais Nile Dutch, spécialiste historique de la route Europe-Afrique et des marchés dits « Nord-Sud ». Avec cette nouvelle concentration entre armements européens se dessine une perspective pour le moins originale​.

Hapag-Lloyd acquiert le spécialiste de l'Afrique NileDutch

L’allemande Hapag-Lloyd, cinquième compagnie mondiale de transport par conteneurs, rachète la compagnie maritime néerlandaise NileDutch, particulièrement bien implantée en Afrique de l’Ouest et du Sud. L'Afrique est un marché de croissance stratégique, indique Hapag-Lloyd, qui bénéficie ainsi d’un réseau densifié en termes de services et de fréquences.

Décarbonation : Sea-LNG presse les armateurs à se positionner

Suscitant jusqu’alors une molle adhésion, le GNL a connu un engouement de dernière minute en fin d’année dernière. Dans un rapport publié début février, l’association Sea-LNG explique pourquoi il est urgent de ne plus temporiser en attendant l'émergence de l'hydrogène ou de l'ammoniac.

Conteneurs : Abondance de liquidités ne peut pas nuire

Manifestement, la santé financière des armements de la ligne régulière, recouvrée à la faveur de taux de fret élevés, perturbe les analystes financiers. Deux questions les taraudent : que vont-ils faire de leurs abondantes liquidités ? Si tant est qu’ils cèdent à l’envie consumériste de nouvelles constructions, ces commandes pourraient-elles entraver entraver leur rentabilité ?

Hapag-Lloyd commande six porte-conteneurs de 23 500 EVP

Après avoir évoqué l’éventualité en début d’année, mise en sommeil ensuite et enfin avoir reconnu en septembre avoir consulté plusieurs chantiers navals, l’armateur allemand se fixe. Il passe commande au chantier naval sud-coréen DSME de six porte-conteneurs de 23 500 EVP hybrides avec GNL.

Hapag-Lloyd, signe avant-coureur de l'éclatante santé du transport maritime en 2020

Hapag-Lloyd a relevé ses prévisions de bénéfices pour 2020 en raison d'un quatrième trimestre meilleur que prévu et de la vigueur du marché. Les marges des armateurs sont au plus haut depuis dix ans. Les taux de fret grimpent au ciel. Fitch améliore même les perspectives du transport maritime pour 2021.

Klaus-Michael Kühne : La stratégie des compagnies maritime est « dérangeante »

L’homme d’affaires allemand, actionnaire de Hapag-Lloyd, héritier du logisticien Kuehne+Nagel, est réputé pour son verbe franc et ses phrases rarement oubliables. Dans un entretien au journal allemand DSV , il revient sur la concurrence croissante entre les logisticiens et les compagnies maritimes autour de l’enjeu de la logistique terrestre.

Pages