Les arbitrages de PIL, ZIM, HMM ont modifié la physionomie de la route transpacifique

Si un seul service a été ajouté à ceux d'août 2019 sur le marché transpacifique, la route a cependant connu quelques changements majeurs. Dans l'ensemble, la capacité commerciale est désormais supérieure de 15 % à celle de 2011. En revanche, la taille moyenne des navires a augmenté de 58 %.

HMM et PSA envisagent une entreprise commune

La compagnie sud-coréenne a révélé son intention de créer une entreprise commune avec le n° 1 mondial de la manutention portuaire. La joint-venture doit être lancée cette année, mais la date exacte n'a pas encore été fix...

DSME a livré deux nouveaux megamax à HMM

Le transporteur maritime sud-coréen HMM a pris livraison ces derniers jours du HMM Helsinki et du HMM Southampton . Deux mastodontes de 23 964 et 23 792 EVP respectivement.

HMM renoue avec les bénéfices

C’était attendu, c’est désormais officiel. Après 21 trimestres dans le rouge, la compagnie sud-coréenne a enregistré au second trimestre un bénéfice d’exploitation de 115 M$ et un résultat net positif de 23 M$ contre des pertes de 94 M$ et 166 M$, respectivement, il y a un an.

CMA CGM devient un acteur stratégique de la manutention portuaire en Espagne

HMM avait annoncé fin juin sa volonté de vendre sa participation de 50 % moins une action dans le terminal Total Terminal International Algeciras (TTIA) à Algésiras. La compagnie sud-coréenne vient de solder cette volonté auprès de CMA CGM tout en conservant sa position de principal actionnaire. Cette opération donne une nouvelle dimension à la présence de la compagnie française dans la péninsule.

Les mégamax de HMM créent le spectacle en Europe

Ils sont douze, tous capables de charger plus de 23 000 EVP et portent le nom d’un port européen. Depuis le début de l’année, les chantiers navals sud-coréens DSME et SHI les livrent à pas cadencés pour qu’ils soient déployés sur la longue route commerciale reliant l’Asie à l’Europe du Nord. Chaque escale inaugurale en Europe fait l’objet d’une véritable théâtralisation. Le HMM Oslo était au Havre. On en oublierait que la demande...

Plus de navires en propriété chez Yang Ming Marine

Le partenaire de Hapag-Lloyd, One et HMM au sein de THE Alliance, ne partage manifestement pas l’appétit de son partenaire sud-coréen pour les mégamax. Mais il a en revanche un goût pour la propriété. Brenson Hsieh, le PDG de Yang Ming, a déclar...

HMM vend 50 % de sa participation dans un terminal d'Algésiras

La compagnie maritime sud-coréenne s’apprête à vendre la moitié de ses parts dans la société exploitant le Total Terminal International Algeciras. Pour cela, il faudra l’autorisation de la Corée du Sud, de l'Espagne et de l'Union européenne. Quand les armateurs sont fragilisés et lestés de dettes abyssales, la vente d’actifs de terminaux pour récupérer du cash est une grande tendance. Les armateurs sont dans une logique armateuriale, mais il y a toujours eu dans leur passé...

Conteneur : les compagnies maritimes pourraient bien créer la surprise

Leurs difficultés ne sont pas feintes mais elles déjouent les projections des agences de notation qui doivent reconsidérer leur approche. Leur discipline dans la gestion de l’offre et de la demande et leur politique commerciale pourraient même leur ouvrir la voie à des bénéfices, estiment certains analystes.

Pages