MSC Croisières revoit la motorisation et l'alimentation de sa gamme Explora

À l’occasion d’une commande de deux paquebots supplémentaires de sa gamme Explora confiée à Fincantieri, MSC Croisières reconfigure les quatre dernières unités. Non sans surcoûts mais pour intégrer les dernières technologies. Les deux derniers navires seront prêts pour une motorisation à l’hydrogène et accueilleront une centrale d’une puissance de 6 MW intégrant des piles à combustible alimentées en hydrogène pour l’énergie à bord.

EDF produira du e-méthanol pour le maritime

Dans le cadre d’une des tables rondes d’Euromaritime, qui se tient jusqu’au 30 juin au Parc Chanot, EDF a annoncé qu’il produira du méthanol de synthèse exclusivement pour le transport maritime. Un projet pilote portant sur 20 000 t de e-méthanol est en cours de déploiement. CMA CGM a pour sa part précisé les choses sur sa commande de six porte-conteneurs de 15 000 EVP. Les moteurs sont prêts. Le cadre réglementaire est connu. L’approvisionnement est dans les mains du marché...

GRTgaz et Fluxys associés dans un réseau d'hydrogène

Les gestionnaires des réseaux gaziers français et belge ont dévoilé en fin de semaine dernière un projet de réseau d'hydrogène entre les deux pays. « Ce réseau serait situé entre les zones de Valenciennes en France et de Mons...

La demande future en carburants maritimes verts sera énergivore

Présentée lors de la Conférence mondiale des ports à Vancouver le 18 mai, l’étude de la Chambre internationale de la marine marchande estime que les besoins en carburants à émissions nulles du transport maritime nécessiteront une augmentation de l'électricité verte de l’ordre de 3 000 TWh. Mais les apports de l’étude sont ailleurs. D'ici 2050, le transport maritime ne sera pas seulement un consommateur de carburants verts, il sera l’option la plus économique pour les transporter. D’autant que les principaux pays importateurs seront localisés au Sud.

European Energy va produire le e-méthanol pour Maersk

Siemens Energy a été retenu par le groupe danois European Energy pour fournir un électrolyseur de 50 MW qui sera connecté à une unité de production d'e-méthanol au Danemark. Le carburant est notamment destiné au premier porte-conteneurs au méthanol de Maersk.

Energy Observer, du catamaran au navire à hydrogène

Energy Observer 2 - © Kadeg Boucher © Epron Design
Les caractéristiques du futur navire naviguant à l’hydrogène et doté de voiles ont été dévoilées par Energy Observer à l’occasion du One Ocean Summit à Brest. Plusieurs défis technologiques restent cependant à relever pour ce projet innovant, auquel est associé CMA-CGM.

Jean-Frédéric Laurent, directeur général du port de Bordeaux : « Les trafics les plus porteurs seront liés à l'économie circulaire » 

En termes de transition énergétique, enjeu cardinal des ports et du transport maritime, le port de Bordeaux a choisi son camp. Ou du moins, depuis deux ans, il multiplie les projets autour de l’économie circulaire et des usages de l’hydrogène, porté par les initiatives privées de son territoire. C’est ce qu’a mis en exergue Jean-Frédéric Laurent, président du directoire du port bordelais, devant les manutentionnaires réunis en assemblée les 2 et 3 septembre dans sa ville.

CMB vise des navires à l'ammoniac dès 2024

La Compagnie maritime belge exploitera des navires à double carburation avec l'ammoniac à partir de 2024 pour ses plus grandes unités et prévoit d'alimenter ses plus petits navires avec de l'hydrogène. À partir de 2024, les plus grands navires...

Piriou construit la première drague à pile à hydrogène en France

À l'issue d'un appel d’offres international dont la procédure a duré plus d'un an et demi, le chantier naval vient de se voir notifier le marché de la construction d'une drague aspiratrice commandée par la Région Occitanie. Une nouvelle commande après la livraison de l'Estuaire ou du Fromveur II pour n’en citer que deux. Ce nouveau contrat confirme la compétitivité du groupe breton dans le domaine des navires de service public.

Pages