En Méditerranée, trafics en chute et connectivité dégradée

Les ports méditerranéens ont subi de plein fouet les conséquences de la pandémie, avec un recul de 13 % des tonnages en avril. Les rationalisations en cours dans la ligne régulière et les nouveaux itinéraires via le cap de Bonne Espérance suscitent une vive inquiétude. Plusieurs scénarios de sortie de crise sont envisagés.

Les ports européens résistent moins bien à la lame de fond des suppressions de services

Selon le dernier baromètre réalisé par l'IAPH-WPSP sur la situation dans les ports dans le monde, la quasi-totalité des 76 établissements sondés début mai n’ont signalé une diminution d’activité que de 5 à 25 % malgré la montée en puissance de la suppression des escales. En revanche, la situation dans les ports européens se dégrade.