MSC bascule à son tour et opte pour le GNL

Le deuxième armateur mondial de porte-conteneurs semble à son tour convaincu que le GNL est un « pari pragmatique » pour tendre vers la décarbonation. Mais avec un risque mesuré et maîtrisé. Il a conclu des contrats d'affrètement à long terme pour onze navires de 15 300 EVP prêts pour le GNL avec Eastern Pacific Shipping. MSC rejoint ainsi dans cette voie CMA CGM, Hapag-Lloyd et ZIM.

Containerships : toute la série au GNL est livrée

Avec la livraison du Containerships Stellar , le chantier naval de Guangzhou Wenchon a achevé la série des six navires de classe glace au GNL qu’il devait livrer au groupe CMA CGM pour sa filiale intra-européenne. Pour soulager la ligne Asie-Europe, le porte-conteneurs va...

Premier avitaillement GNL au terminal des Flandres

Le souteur Gas Agility affrété par Total a réalisé le 30 avril le premier soutage GNL au terminal des Flandres du port de Dunkerque, livrant au porte-conteneur CMA CGM Jacques Saadé 16 400 m³ de gaz du terminal méthanier Fluxys Dunkerque LNG. Le Grand Port maritime de Dunkerque a remis fin avril au terminal des Flandres l’agrément lui permettant les opérations de soutage de gaz naturel liquéfié par navire avitailleur. Une semaine plus tard, le 30 avril, a eu lieu la première opération de soutage en...

Arctique : Total acquiert une participation de 10 % dans deux terminaux de GNL

Le groupe pétrolier français a obtenu une participation de 10 % dans une filiale de Novatek qui construit actuellement deux terminaux de transbordement de GNL dans l'Arctique, a annoncé le producteur russe de gaz naturel. Total et Novatek sont des familiers. Le groupe p...

Dunkerque agrée « LNG ready Terminal »

Le Terminal des Flandres peut désormais réaliser les opérations de soutage en « ship-to-ship » de GNL. Le Quai de Flandre du port nordiste de Dunkerque est désormais en mesure de réaliser l’avitaillement en GNL de navire en navire, comme sur les...

Converti au GNL, l'ex-Sajir a repris la mer mais à quel prix...

Après sept mois de travaux et un coût de 35 M$, le panamax de Hapag-Lloyd a été remis en service sur la ligne Asie-Europe. Entre temps, il a perdu 390 EVP d’espace fret en raison de l’encombrement de la cuve de GNL. Il devra en outre être ravitaillé deux fois lors de son voyage. À ce prix et à ces conditions, les candidats à la conversion risquent d’être rares.

La lente mais progressive adhésion au GNL

D’après Gibson Shipbrokers, une petite trentaine de navires au GNL ont été commandés depuis le début de l’année, portant à 157 le total en cours de construction. Que ce soit par défaut ou conviction, le GNL gagne très lentement des clients à moins que les armateurs ne soient rattrapés par l’urgence de l’horloge.

Mort d'un Titan, Ioannis Angelicoussis

Après trois semaines de soins hospitaliers, Ioannis Angelicoussis, président d’Angelicoussis Shipping Group, est décédé le 10 avril des suites d'une crise cardiaque. Maria Angelicoussis, sa fille, prend officiellement la tête de l’ensemble des sociétés du groupe après avoir assuré l'intérim au cours des dernières semaines. Elle a rejoint l’entreprise familiale en 2008, associée depuis lors aux décisions du groupe aux côtés de son père.

Titan LNG met en service son troisième souteur de GNL à Anvers

Il est le troisième mais se nomme Flex Fueler 002. Pour son navire de soutage de GNL positionné à Anvers, l’opérateur Titan LNG s’est associé à l’exploitant belge d’infrastructures gazières Fluxys qui opère notamment les terminaux méthaniers de Zeebrugge et de Dunkerque.

Total fournira MSC Croisières en GNL à Marseille

Le groupe pétrolier et gazier français va fournir 45 000 tonnes de GNL par an à la compagnie de croisière du groupe MSC pour alimenter les trois paquebots neufs qu’elle doit réceptionner entre 2022 et 2025. Total gagne ainsi un nouveau client à Marseille après CMA CGM, dont les porte-conteneurs de 15 000 EVP seront avitaillés à Fos.​

Pages