Shell et Total ne profitent pas de la même façon de l'envolée des prix du gaz

Le groupe français sort du troisième trimestre avec un bénéfice multiplié par 23, profitant de la remontée des cours des hydrocarbures mais surtout du gaz, notamment sous sa forme liquéfiée. Son concurrent, l’anglo-néerlandais Shell, également très investi dans le GNL, a présenté des résultats moins flatteurs avec la même conjoncture.

Le Gaz Vitality en service à Marseille en décembre

Le souteur de GNL, qui sera basé à Marseille et alimentera notamment les porte-conteneurs de 15 000 EVP de CMA CGM, a été baptisé le 26 octobre au sein du chantier naval Hudong-Zhonghua Shipbuilding. La barge, que TotalEnergies Marine Fuels affrète à MOL, est dans les clous de son calendrier.

Les méthaniers gagnés à leur tour par la fièvre à l'affrètement

Il faut compter 200 000 $ par jour pour affréter un porte-conteneurs, 86 000 $ pour un vraquier et désormais près de 200 000 $ pour des méthaniers. Les navires de transport de GNL s’engagent à leur tour sur la voie de la prospérité. La conjonction de phénomènes extrêmes dans le monde, hérités de la pandémie, stimule les importations et fait des navires des actifs rares et donc précieux.

Livraison du CMA CGM Hope, un des 17 porte-conteneurs affétés à EPS

Le constructeur sud-coréen Hyundai Heavy Industries est sur le point de livrer au singapourien Eastern Pacific Shipping un des porte-conteneurs de 15 264 EVP au GNL qui sera affrété à CMA CGM. La compagnie française reçoit à pas cadencés ses...

Un sursaut dans la flotte gazière française

L’armateur nippon NYK envisage de céder une partie de sa participation acquise il y a un an dans Gazocean à Geogas LNG, un armement français récemment créé dans le transport du GNL. Dans le transport maritime du gaz opéré par des acteurs français, il y a eu du mouvement ces derniers temps, témoignant d’un certaine régénération entrepreneuriale. Ce regain de vitalité est arrivé à point nommé après que la flotte gazière a atteint son point bas. Elle coïncide par ailleurs avec les réflexions sur la possible extension au gaz de la loi de 1992 sur les approvisionnements stratégiques.

Les navires au GNL représentent près de 30 % des commandes

L'année 2021 a été une année faste pour les nouveaux contrats de construction de navires à double carburant avec le GNL. L’association de promotion Sea-LNG mise désormais sur le Bio-GNL. Selon les données de Clarkson Research Services, les...

Crowley Maritime et Shell s'engagent dans le plus grand souteur de GNL des États-Unis

Conforté par la signature d’un contrat d'affrètement à long terme avec le groupe pétrolier anglo-néerlandais, Crowley Maritime commande un souteur au GNL de 12 000 m 3 au constructeur américain Fincantieri Bay Shipbuilding. Il sera à sa livraison en 2024 le plus grand par sa capacité en opération aux États-Unis.

CMA CGM reçoit son avant-dernier megamax au GNL

Le CMA CGM Trocadero a quitté le chantier chinois Jiangnan Shipyard le 29 mai en direction de l'Europe. Il est le huitième de la série des porte-conteneurs de 23 112 EVP au GNL que CMA CGM a commandés au groupe chinois de construction navale CSSC. Comme toutes les...

MSC bascule à son tour et opte pour le GNL

Le deuxième armateur mondial de porte-conteneurs semble à son tour convaincu que le GNL est un « pari pragmatique » pour tendre vers la décarbonation. Mais avec un risque mesuré et maîtrisé. Il a conclu des contrats d'affrètement à long terme pour onze navires de 15 300 EVP prêts pour le GNL avec Eastern Pacific Shipping. MSC rejoint ainsi dans cette voie CMA CGM, Hapag-Lloyd et ZIM.

Containerships : toute la série au GNL est livrée

Avec la livraison du Containerships Stellar , le chantier naval de Guangzhou Wenchon a achevé la série des six navires de classe glace au GNL qu’il devait livrer au groupe CMA CGM pour sa filiale intra-européenne. Pour soulager la ligne Asie-Europe, le porte-conteneurs va...

Pages