Maersk resserre ses objectifs climatiques

Sa rétrogradation dans le classement mondial des armateurs de porte-conteneurs est encore sous les feux de l'actualité mais Maersk fait diversion. Le groupe danois annonce une revoyure de sa stratégie de décarbonation, avançant de dix ans ses objectifs climatiques, pour être neutre d'ici 2040. Ce qui signifie d’aller au-delà de sa seule flotte.

Conteneur : les transporteurs régionaux ont particulièrement étoffé leur flotte en un an

En un an, les rapports de force n’ont pas sensiblement évolué au sein des opérateurs de porte-conteneurs. La toute puissance des 25 premiers armateurs mondiaux est écrasante au 1er janvier 2022. Mais ce sont les transporteurs régionaux qui se distinguent par la croissance de leur flotte. En dépit de la rareté des navires, ils ont trouvé des tonnages.

MSC détrône Maersk de sa place de leader mondial

mChroniqué depuis un an, le nouveau leadership mondial dans la ligne régulière a été officialisé par Alphaliner le 5 janvier. Le numéro deux mondial du transport maritime de conteneurs MSC a délogé le leader mondial Maersk. À la faveur des commandes, des achats et de l’affrètement, dopés par l’embellie du secteur, les rapports de force se redessinent au sein des dix premiers transporteurs mondiaux de conteneurs.

La création d'une entreprise commune entre HHLA et Eurogate sur le point d'aboutir

Selon les médias allemands, les deux géants de la manutention, contrôlant les quais de Hambourg, Bremerhaven et Wilhelmshaven, auraient repris les négociations en vue de créer une coentreprise dans laquelle seraient versés les terminaux allemands, dont ils ne sont pas les seuls actionnaires. Il y a de l’effervescence sur les quais allemands ces dernières semaines. Hapag-Lloyd se fait plus entreprenant et Cosco entend y faire son entrée.

Tanger Med vit au rythme des investissements privés

Sept mois après avoir lancé la phase deux de son plan d'investissement sur le troisième terminal à conteneurs du port marocain, APM Terminals, la filiale portuaire de Maersk, enclenche une nouvelle étape. Les deux terminaux à conteneurs de Tanger Med2 sont pour l'heure un véritable succès commercial. Ils drainent des investissements maritimes et logistiques.

Maersk étend sa toile dans le fret aérien et annonce un Ebitda de 6,9 Md$ au troisième trimestre

Nouvelle étape dans sa stratégie air-mer-terre, le leader mondial dans le transport maritime par conteneurs investit ses abondantes liquidités dans le fret aérien avec l'acquisition du commissionnaire de transport Senator International, la commande de deux B777F et l'affrètement de trois B767-300F, pour étoffer la flotte de sa compagnie aérienne Star Air. Une stratégie de logistique intégrée similaire à celle de CMA CGM.

CMA CGM et Maersk s'associent le temps des agrumes

L’an dernier, à peu près à la même époque, ils présentaient séparément leur offre. À partir du mois de novembre, CMA CGM et Sealand Europe & Med, filiale intra-européenne de Maersk, vont faire cause commune en opérant ensemble entre Maroc et Europe du Nord pour la saison d’exportation des agrumes. Ils ne sont pas seuls sur ce marché.

La marque NileDutch va s'effacer derrière Hapag-Lloyd

La stratégie multimarque a bien peu d’avenir dans la ligne régulière. À part le très inspiré Cosco, qui a préservé jusqu’à présent la pépite OOCL, la fusion derrière l’identité de la maison-mère a concerné la plupart des opérations de fusion. Hapag-Lloyd, qui a mis la main en mars sur l’une des dernières compagnies indépendantes spécialistes de l’Afrique, semble s’inscrire dans cette « tradition ».

Maersk lâche la fabrication de conteneurs

La cession du fabricant de conteneurs, filiale de A.P Moller Maersk, était régulièrement évoquée. Le groupe danois annonce son acquisition par CIMC, un des premiers fabricants mondiaux de boîtes, qui entend développer sa ligne de produits frigorifiques. Maersk Containers Industry sort de quelques années difficiles avec fermetures de sites, changement de stratégie et licenciements.

Pages