Hapag-Lloyd devient actionnaire d'un grand opérateur portuaire en Inde

L’armateur allemand de porte-conteneurs opère sa stratégie d’acquisitions tambour battant dans la manutention portuaire, secteur dans lequel il accuse du retard par rapport à ses concurrents. Il a multiplié les prises ces derniers mois. Il s’attaque cette fois au marché indien en devenant actionnaire du groupe JM Baxi. L’opérateur portuaire est notamment associé à CMA CGM dans l’exploitation d’un des premiers terminaux à conteneurs du pays.

Hapag-Lloyd : feu vert pour acquérir 49 % de l'opérateur portuaire Spinelli

Contrairement à ses concurrents, Hapag-Lloyd n'a pas investi la manutention portuaire, privilégiant une croissance organique sur son cœur métier. Mais ces derniers temps, le transporteur allemand y a alloué une partie de ses substantiels bénéfices. L’entrée au capital d’un des principaux opérateurs de ports italiens s’inscrit dans une lignée d’investissements effectués en quelques mois.

UAT et Manuport fusionnent pour former l’Agence maritime brestoise

Depuis le 1er janvier, l’Agence maritime brestoise (A.M.B) regroupe l’Union armoricaine de transports (UAT), Manuport, les groupements d’intérêt économique Brest terminal et Sobrestock. Spécialisée dans la logistique portuaire, l’A.M.B revendique ainsi la manutention de près d’un million de tonnes de fret, soit un tiers du tonnage annuel traité par le port breton.

Vers le blocage de la prise de participation de Cosco à Hambourg ?

En septembre 2021, le manutentionnaire allemand HHLA et Cosco Shipping Ports avaient annoncé un accord de principe en vertu duquel l'opérateur portuaire chinois prendrait une participation de 35 % dans un des trois terminaux exploités par HHLA à Hambourg et dont Cosco est l’un des grands clients. Mais entre-temps, deux nouvelles donnes ont changé le cours des affaires.

Hutchison Ports et MSC/Til investissent dans un nouveau terminal à Rotterdam

Le port néerlandais a présenté les plans de développement d'un nouveau terminal à conteneurs dans l'Europahaven, là où sont actuellement implantées les deux installations à conteneurs exploitées par Hutchison Ports. Le groupe hongkongais et MSC/Til, déjà partenaires dans une de ces installations, prévoient un terminal de 5 à 6 MEVP et une mise en service en 2027.

Nouvelle tête pour les manutentionnaires français

Louis Jonquière, le directeur général de la Générale de manutention portuaire (GMP) au Havre, vient d’être élu président de l’Union nationale des industries de la manutention portuaire (Unim) à l’occasion de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue à Saint-Malo ce vendredi 3 juin. Il succède à Christian de Tinguy qui prend sa retraite, après neuf ans de mandat.

Crise russo-ukrainienne : les désengagements se poursuivent mais les cessions seront compliquées

La sortie des entreprises occidentales du marché russe s’accélère. Après les retraits successifs de Lloyd’s Register, DNV et ABS, l’Association internationale des sociétés de classification a exclu le Russian Maritime Register of Shipping. Maersk a annoncé la mise en vente de ses participations dans le terminal de Saint-Pétersbourg où sa filiale APM Terminals est coactionnaire de Global Ports. Le groupe russe est également associé à Eurogate et CMA CGM dans d’autres terminaux portuaires.

DFDS Calais-Sheerness : vers la fermeture définitive ?

Suspendue depuis le 15 janvier en raison d’un conflit social avec la manutention, la ligne de l’armateur danois​,​ lancée en juillet 2021 pour offrir un service fret non accompagné entre Calais et Sheerness​,​ pourrait ne pas redémarrer.

Hutchison Ports bat son record de manutention à Felixstowe

Le terminal exploité par Hutchison Ports à Felixstowe, parmi les plus congestionnés en Europe du Nord, a traité 23 774 EVP la semaine dernière grâce au MSC Diletta. La congestion portuaire n’empêche visiblement pas les records historiques. Le...

Tanger Med franchit la barre des 7 MEVP

En pleine crise sanitaire, le port marocain avait réalisé un hold-up sur le transbordement en Méditerranée. En 2021, Tanger Med accroît encore son emprise. Tous les autres trafics se portent bien, y compris les véhicules neufs, son deuxième pilier. Le trafic passager est la seule victime collatérale à déplorer pour la première porte d’entrée du Royaume. Et ce pour la seconde année consécutive.

Pages