Les ports de l'Union européenne ont manutentionné 3,5 milliards de tonnes en 2021

Alors que l’année 2022 touche à sa fin, Eurostat, l'Office statistique de l'Union européenne, publie avec près d’une année de décalage les données concernant les trafics de passagers et de marchandises des principaux ports européens en 2021. Les ports néerlandais restent les maîtres portuaires européens avec 17 % du volume européen manutentionné devant les ports italiens et espagnols. Les ports français sont les grands absents.

Anvers : coup d'envoi à un chantier portuaire de neuf ans et de 335 M€

Les travaux sur le premier terminal à marée de conteneurs du port belge, mis en service en 1990 et exploité par le manutentionnaire singapourien PSA, ont été officiellement lancés. Un chantier d’ampleur, prévu pour durer neuf ans et opéré en trois phases, pour pouvoir traiter simultanément deux porte-conteneurs de dernière génération. Un investissement de 335 M€.

Hapag-Lloyd investit 1 Md$ pour un opérateur sud-américain de terminaux

Le transporteur maritime allemand poursuit sa stratégie d’acquisition dans la manutention portuaire, secteur dans lequel il accuse du retard par rapport à ses concurrents. Il met sur la table une somme conséquente pour acquérir un groupe chilien qui exploite dix terminaux, principalement en Amérique du Sud et centrale. Non sans risques dans des pays en proie à une instabilité chronique.

MSC et Til annoncent un investissement de 700 M€ au Havre

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires Christophe Béchu était au Havre ce vendredi 8 juillet pour une visite des nouveaux postes à quai de Port 2000 alors que Til, la filiale portuaire de MSC, investit dans des portiques et le stockage. Le leader mondial du transport maritime conteneurisé contrôle deux des trois terminaux havrais depuis qu’il a acquis la totalité des parts à l’un des derniers manutentionnaires indépendants en France.

DP World et Terminal Link restructurent leurs participations au Havre et à Marseille

DP World restructure sa coentreprise Portsynergy SAS, qu’il détient à parité avec Terminal Link, la joint-venture entre CMA CGM et China Merchants Port. Terminal link devient actionnaire majoritaire de la Générale de manutention portuaire au Havre tandis que Icon Infrastructure rachète les parts du groupe émirati. Ce dernier va consolider entièrement Eurofos à Fos-sur-Mer, tout en maintenant sa participation détenue à parité avec Terminal Link.