Les abandons restent un fléau avec 247 navires et 3 623 marins à la dérive

À l’occasion de la Journée internationale des gens de mer le 25 juin, instituée pour attirer l’attention sur la contribution des 1,6 million de marins – 770 000 officiers et 870 000 membres d'équipage – au transport maritime et au commerce international, RightShip rappelle que les abandons de navires, qui ne sont pas encore strictement encadrés par une convention internationale, ne sont pas le fait de cas isolés.

Relève d'équipage : création d'un réseau d'hôtels de la quarantaine

Face à l’émergence du variant Omicron et pour ne pas répéter le schéma de l’année 2020, au cours de laquelle 400 000 marins ont été entravés dans leur mobilité, les principales organisations maritimes sont à l’initiative d’un réseau d’hôtels dits « de confiance ».

Une pénurie d’équipage a été signalée pour la première fois

L’indicateur Neptune, qui suit chaque mois les conditions d’emploi des marins, témoigne d'une nouvelle amélioration en septembre. Mais il y a encore près de 10 % des marins dont la mission a dépassé le seuil légal du temps de travail. Le nombre de vaccinés reste faible. Les gestionnaires de navires font encore part de nombreuses problématiques portant tant sur les relèves d’équipage que sur l’accès et la reconnaissance de certains vaccins.

21,9 % des marins sont vaccinés

Les indicateurs relatifs aux conditions d’emplois des marins présentent pour la première fois des signes plus encourageants qu’alarmistes. Après des mois de détérioration, l'indice Neptune, que dix sociétés de gestion de flotte ont initié en début d’année pour suivre les contrats de travail de leurs 90 000 marins, ne s’améliore pas mais ne se dégrade pas. Et le taux de vaccination décolle enfin.

L'impérieuse nécessité de la vaccination des marins

La France rejoint la liste des pays, encore rares, à considérer les marins comme des publics prioritaires à la vaccination. Après la relève, la vaccination apparait comme un nouveau défi opérationnel alors que la flambée des contaminations en Inde, grand pays pourvoyeur de marins, fait cette fois peser une menace de pénurie d’équipages.

Singapour restreint ses conditions d'accès

Face à la montée régionale des contaminations, la Cité-État limite les transits. Une nouvelle entrave à la mobilité des marins. Alors que l'Inde enregistre 400 000 cas Covid et 3 500 décès par jour, Singapour a décidé...

Relève d'équipage : la nouvelle problématique du vaccin

La crise de la relève d’équipage n’est toujours pas réglée, 200 000 marins étant encore bloqués en mer en mars. Ils étaient toutefois 400 000 en septembre dernier. Les passeports vaccinaux envisagés par certains États comme condition préalable à l'entrée dans leurs ports tandis que d’autres exigent un vaccin ne figurant pas sur la liste de l’OMS dressent de nouveaux obstacles.​

Annick Girardin veut un Rif au service des usagers

Journée marathon pour la ministre de la Mer qui s’est rendue à Marseille le 13 novembre. Une visite au pas de charge « dédiée aux agents publics » selon ses termes. Au programme, l’attractivité du RIF, la pénurie d’officiers français, la relève d’équipage... En fin de journée, la ministre a rencontré sur les quais phocéens quelques représentants des professions portuaires.

Annick Girardin au Sénat

La ministre de la Mer a été auditionnée le 3 novembre par la commission sénatoriale de l'aménagement du territoire et du développement durable sur le projet de loi de finances 2021. Les sénateurs étaient impatients de l'entendre sur de nombreux sujets parmi lesquels le soutien de l’État au secteur maritime, la stratégie nationale portuaire promise il y a trois ans, la répartition des fonds du plan de relance et bien d'autres...

La relève d'équipage est toujours en crise et s'enlise

Sur terre, la vie a repris un cours presque normal, mais en mer, en dépit de l’attitude proactive de certains pays, des appels désespérés des marins, de la lutte des syndicats pour faire respecter leurs droits et des initiatives de certaines organisations professionnelles, la situation n’évolue guère ou si peu. L'Autorité maritime et portuaire de Singapour (MPA) crée un fonds visant à faciliter le changement d’équipage.

Pages