L'UE rejette la fusion des deux principaux chantiers navals sud-coréens

La direction générale de la concurrence européenne a opposé son veto au projet de rapprochement entre HHI et DSME qui leur accorderait 21 % du marché mondial. Face à la réticence de Bruxelles qui planche sur le dossier depuis 2019, les constructeurs sud-coréens avait proposé quelques concessions de façon à alléger leur toute puissance. Elles n’ont manifestement pas convaincu Bruxelles. La fusion pose problème à l’UE sur deux marchés en particulier : les méthaniers et les porte-conteneurs.

Premier chargement en GNL pour le Gaz Vitality

Le souteur de GNL, basé à Marseille, a réalisé sa première opération de chargement au terminal méthanier de Fos Cavaou. Le micro-méthanier, que TotalEnergies Marine Fuels affrète à MOL, est entré en service. Premiers clients assurés : CMA CGM et MSC Croisières.

Le canal de Suez augmente de 6 % ses tarifs

En 2020, le gestionnaire du canal de Suez s’était montré particulièrement plastique dans sa politique tarifaire en accordant des ristournes. À l’issue d’une année marquée par un gigantesque bouchon, qui lui aura fait perdre une semaine en droits de péages, il annonce une augmentation générale de ses tarifs de 6 % à compter de février 2022.

Les méthaniers tirent la croissance du canal de Panama en 2021

Le canal de Panama a battu son record de tonnage au cours de son année fiscale dans un contexte de perturbations du transport maritime et de congestion portuaire. Du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021, 516 Mt ont transité par l’isthme centraméricain. Soit 8,7 % de plus qu'en 2020 et 10 % de plus que le tonnage enregistré en 2019, le dernier exercice avant la pandémie....

Les méthaniers gagnés à leur tour par la fièvre à l'affrètement

Il faut compter 200 000 $ par jour pour affréter un porte-conteneurs, 86 000 $ pour un vraquier et désormais près de 200 000 $ pour des méthaniers. Les navires de transport de GNL s’engagent à leur tour sur la voie de la prospérité. La conjonction de phénomènes extrêmes dans le monde, hérités de la pandémie, stimule les importations et fait des navires des actifs rares et donc précieux.

Sovcomflot entend se concentrer sur des projets gaziers sophistiqués

Le transporteur russe d'hydrocarbures a vendu ses deux derniers vraquiers, soldant sa présence dans le vrac sec. L'exploitant de brise-glace mise sur des navires à haut contenu technologique, a-t-il indiqué à l’occasion de la présentation de résultats financiers de bonne tenue.

La Corée : main basse sur les méthaniers au premier semestre 2021

Les chantiers sud-coréens ont raflé 94 % des commandes mondiales de méthaniers au cours du premier semestre. Ils sont réputés pour maîtriser la technologie de ces navires hautement sophistiqués. Selon Clarkson Research, spécialiste des donn...

La Chine devient le plus grand marché de GNL au monde

La montée en puissance de la Chine sur le marché du GNL est incontestable depuis quelques années. Elle est en passe de devenir le plus grand marché mondial, supplantant le Japon. L’Asie consommera 75 % du GNL d’ici 2030. La flotte actuelle de méthaniers et la capacité des chantiers navals ne seraient pas suffisantes pour répondre à l'augmentation de la demande en tonnes-milles.

Ever Given/ Suez : une répétition de Panama pour le GNL ?

Avec 8 % des échanges mondiaux de GNL, le canal de Suez est une voie de transit clef pour le gaz naturel liquéfié. Pour l’heure, les analystes n’anticipent pas de problématique particulière si le blocage ne persiste pas au-delà de quelques jours. Le GNL entre dans une saison entre deux eaux. Les taux d’affrètement sont bas.

Pages