Michel Segain, président de l’UMPF : « Nous portons une requête devant le Conseil d’État »

L’Union Maritime et Portuaire de France « en appelle à la raison ». Malgré sa représentativité et son poids économique, la fédération professionnelle des sept Unions maritimes et portuaires s’étonne toujours d’être exclue du process de création et de la gouvernance de l’établissement public de l’axe Seine qui doit être ratifié par le Conseil d’État prochainement. Les acteurs portuaires revendiquent au moins un siège dans le futur conseil de surveillance unique.

Michel Segain, Umep : « Il y a un désintérêt flagrant de l’État pour les ports »

À l’occasion de son assemblée générale le 25 septembre, l’’Union maritime et portuaire du Havre s’impatiente, se désespérant de voir la stratégie maritime et portuaire ambitieuse promise par le gouvernement prendre forme. Le plan de relance et la question de la gouvernance des ports n’ont pas non plus échappé à ses radars.

Le Havre : Un effort de place d'une valeur de 3 M€

Le port du Havre a signé ce lundi 2 mars un « accord de place exceptionnel » pour retrouver la confiance de ses clients. À la clé, 3 M€ de prise en charge des frais de stationnement des quelque 100 000 conteneurs bloqués sur les terminaux entre décembre et janvier. Cet effort vient en sus des précédentes mesures en faveur des armateurs.