Premier exercice avec changement d’échelle pour Haropa Port

Pour son premier exercice plein en tant qu’établissement unique, Haropa Port, issu de la fusion des trois ports du Havre, de Rouen et de Paris, s’est maintenu en croissance en 2022 dans un contexte agité. Bien que le second semestre ait été bien moins favorable au conteneur, Le Havre n’est pas redescendu sous la barre des 3 MEVP. Rouen a réalisé à nouveau un exercice céréalier historique. Paris est au cœur de projets logistiques et industriels d’envergure.

MSC reconduit Philippe Labonne (ex-Bolloré) à la tête des activités portuaires africaines

Malgré la cession des activités portuaires du groupe Bolloré à MSC, le groupe de transport maritime de la famille Aponte reconduit Philippe Labonne, qui était directeur général adjoint de Bolloré Transport & Logistics et directeur général de Bolloré Ports, au top management de la nouvelle entité, dont le nom sera dévoilé en 2023. Le leader mondial de la ligne régulière reprend en outre les 21 000 collaborateurs.

Bolloré peut céder Bolloré Africa Logistics à MSC

Le groupe Bolloré a annoncé le 1er décembre avoir obtenu les autorisations réglementaires qui conditionnaient la cession à MSC de ses activités de transport et logistique en Afrique pour 5,7 Md€. MSC devient d’un jour à l’autre un colosse portuaire en Afrique, où la manutention portuaire est de plus en plus une affaire d’armateurs. Décryptage sur le portefeuille de cessions, en volume et en valeur, et sur les investissements réalisés, en cours et à venir.

Maersk, MSC et ZIM condamnent un premier service entre l'Asie et la côte est-américaine

ZIM, qui ne fait pas partie de l’alliance 2M mais coopère avec Maersk et MSC depuis 2018 pour partager de la capacité sur plusieurs boucles entre l'Asie et la côte Est des États-Unis, ferme l’un d’entre eux. Ajuster la capacité au ralentissement de la demande, justifient les trois partenaires.

CMA CGM en lice pour la reprise de la filiale de fret de la Renfe

L’opérateur ferroviaire public espagnol Renfe négocie actuellement avec trois compagnies maritimes – CMA CGM, Maersk et MSC – en vue de convenir d’un partenariat pour opérer sa filiale de fret, Renfe Mercancias. Intérêt pour les compagnies maritimes : les pré- et post- acheminements par le rail représentent la moitié du trafic ferroviaire de marchandises en Espagne.

Derniers essais avant l'entrée en service d'un nouveau terminal à conteneurs en Côte d'Ivoire

Le nouveau terminal à conteneurs dans le port d’Abidjan, dont l'ouverture est prévue en novembre, a été éprouvé en conditions réelles avec une première escale de Safmarine. Exploitée dans le cadre d'une joint-venture entre APM Terminals et Bolloré Ports, la nouvelle installation ambitionne de devenir un hub de transbordement en Afrique de l'Ouest.

MSC acquiert un acteur de poids dans le remorquage portuaire

Si l’opération obtient le feu vert des autorités de la concurrence, MSC prendra le contrôle de Rimorchiatori Mediterranei, qui se présente comme le troisième opérateur mondial dans le remorquage portuaire avec une flotte de 170 navires, dont une soixantaine de remorqueurs, et une présence dans une vingtaine de ports. Une position acquise au prix d'une stratégie de croissance externe.

La fortune personnelle des armateurs épinglée

Un article paru dans la presse suisse fait grand bruit en étalant la fortune personnelle, évaluée à quelque 100 Md$, de la famille Aponte, propriétaire exclusif du groupe de transport maritime MSC. Rodolphe Saadé avait été également pris à partie sur ce thème par un député LFI à l'occasion de son audition par les parlementaires dans le cadre d'une commission sur la taxation des profits exceptionnellement élevés.

Evergreen reçoit son troisième géant de plus de 24 000 EVP

Le chantier naval chinois Jiangnan Changxing vient de livrer à Evergreen le Ever Aria , porte-conteneur d'une capacité de 24 004 EVP. Il appartient à la série inaugurée avec le Ever Alot , qui détient actuellement le record de capacité. L’armateur taïwanais a reçu neuf de ses 15 futurs géants, déjà talonnés par ceux de MSC et sans doute vite dépassés. À moins qu’une taille critique ait été atteinte.

MSC et Lufthansa écartés de la reprise d’ITA Airways

Le ministère de l'Économie italien a annoncé, le 31 août, l'ouverture de négociations exclusives avec le fonds d'investissement américain Certares, associé à Air France-KLM et Delta Air Lines, pour la reprise de la compagnie publique italienne. Une surprise pour tous les observateurs qui donnaient gagnant le duo composé par la compagnie maritime de la famille italienne Aponte et le transporteur aérien allemand. En se positionnant pour ITA Airways, MSC avait ainsi manifesté son intérêt pour le fret aérien, stratégie à l’œuvre chez Maersk et CMA CGM.

Pages