HMM cible d'une cyberattaque

La compagnie maritime sud-coréenne a confirmé avoir fait l’objet d’une attaque ayant entraîné des dysfonctionnements de ses systèmes de messagerie. La compagnie maritime sud-coréenne HMM a été la cible d'une cyberattaque qui a...

MSC : une nouvelle commande de porte-conteneurs de 24 000 EVP ?

ICBC Financial Leasing et CSSC Shipping Leasing auraient converti des options pour quatre porte-conteneurs de 24 000 EVP. Ils seraient affrétés au numéro deux mondial du transport maritime de conteneurs. D’après Alphaliner, les sociétés auraient...

MSC bascule à son tour et opte pour le GNL

Le deuxième armateur mondial de porte-conteneurs semble à son tour convaincu que le GNL est un « pari pragmatique » pour tendre vers la décarbonation. Mais avec un risque mesuré et maîtrisé. Il a conclu des contrats d'affrètement à long terme pour onze navires de 15 300 EVP prêts pour le GNL avec Eastern Pacific Shipping. MSC rejoint ainsi dans cette voie CMA CGM, Hapag-Lloyd et ZIM.

MSC déploie le connaissement électronique à grande échelle

Après des essais concluants, MSC propose des e-BL sur la plateforme blockchain de Wave BL. Le numéro deux mondial du transport maritime conteneurisé mène des projets pilotes depuis 2019. La compagnie européenne estime le moment opportun compte tenu des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.

Baléares : les Italiens bousculent un marché tranquille

Traditionnellement dominé par les compagnies espagnoles, dont Balearia​, le trafic avec les Baléares connait un bouleversement soudain avec la reprise de l’activité d’Armas Trasmediterránea par Grimaldi et l’entrée prochaine d’une autre compagnie italienne, GNV, filiale de MSC. La nouvelle redistribution des cartes n’est pas pour déplaire aux chargeurs et aux transporteurs qui s’attendent à un ajustement des frets à la baisse.

Conteneur : nouveaux rapports de force dans le Top 5

CMA CGM a repris en 2021 la troisième place du classement mondial que lui avait ravie Cosco mais guère plus de 1 000 EVP les distancent si bien qu’ils détiennent une part de marché égale. Avec près de 700 000 EVP en commande, MSC va en revanche s’imposer sans conteste face au leader mondial Maersk dont l’extrême sobriété dans les commandes permet de bien rémunérer ses actionnaires mais lui fait perdre sa couronne.

Ever Given/Suez : une réorganisation précipitée dans le conteneur

Selon Leth Agencies, 327 navires étaient en attente à l’ancre le 28 mars. Plus de 300 000 conteneurs seraient ainsi bloqués sur l’une des principales artères maritimes du commerce international. Si les compagnies dont les navires se sont trouvés pris au piège dans le canal ont d’abord « attendu de voir s’il y avait des progrè s », c’est désormais le grand chambardement pour réorganiser tous les services. Déroutement, ports refuges, changement de cap...

Quand l’Afrique commerce avec l’Asie grâce à des armements européens 

En quelques jours, deux opérations ont redistribué les cartes de la desserte portuaire ouest et centre-africaine. MSC Shipping a finalisé son entrée au capital de l’opérateur italien Linea Messina , qui opèrent depuis 2017 un service commun vers l’Afrique de l’Ouest depuis la Méditerranée. Hapag-Lloyd vient d'annoncer l’acquisition du néerlandais Nile Dutch, spécialiste historique de la route Europe-Afrique et des marchés dits « Nord-Sud ». Avec cette nouvelle concentration entre armements européens se dessine une perspective pour le moins originale​.

Messina et MSC, le dénouement

Il en est question depuis 2017. L’opération, par laquelle le numéro deux mondial du transport de conteneurs doit devenir actionnaire de la société génoise exploitant des Con-ros, parvient cette fois à sa conclusion finale. Les accords financiers sont désormais complètement ficelés et les autorisations réglementaires obtenues.

Pages