Congestion et retard s'ancrent dans le glossaire du transport maritime

Le retard des navires n’est plus un mot impropre. Il a fait son entrée dans le lexique du transport maritime à la faveur d’une crise d’un nouveau genre. Il ne se prononce plus sans son faux-ami, la congestion des ports. La part des navires respectant leur date d’arrivée atteint à peine les 40 %. Los Angeles, Savannah, Rotterdam et Le Pirée figurent parmi les ports les plus congestionnés.

Ningbo, retour à la normale plus vite que prévu ?

Les autorités portuaires chinoises annoncent la reprise partielle des activités. Ningbo n’empêchera pas l'inévitable afflux de marchandises dans les ports de destination, déjà passablement perturbés. Impacts à prévoir sur les flux, les prix, les retards et cætera...

Les volumes de Cosco Shipping Port gagnés par la crise

Au premier semestre, l'opérateur chinois de terminaux portuaire a traité 47,3 MEVP, soit une baisse de 4,4 % par rapport à l'année précédente. Un repli maîtrisé compte tenu du contexte économique. Cosco Shipping Port cède...

La croissance de Cosco Shipping Ports tirée par l'international

La filiale portuaire de Cosco poursuit sur sa lancée de la croissance mais ce n’est pas aux ports chinois qu’elle la doit. En 2019, le manutentionnaire a traité près de 103 MEVP dans ses terminaux. Une hausse de 5 % mais contrastée.

Cosco Shipping Ports cède quelques actifs portuaires

L'opérateur portuaire annonce avoir signé le 18 septembre des accords pour la cession de ses intérêts dans les terminaux de Nanjing Longtan, Yangzhou Yuanyang et Zhangjiagang, dont le(s) repreneur(s) ne sont pas connus. CoscoSP cherche à optimiser le portefeuille de ses terminaux « à domicile ».

Stratégie
 : 
Vopak cède trois terminaux

L'exploitant de terminaux de stockage néerlandais Vopak concrétise sa stratégie de recentrage. Le groupe vient de céder trois terminaux d'entreposage de produits pétroliers à Algeciras, Amsterdam et Hambourg, au fonds d'investissement First State Investments. Une opération d'une valeur de 723 M€.

Conteneurs
 : 
Hong Kong dérape

D'après les données de Drewry et de Bloomberg, Hong Kong aurait dévissé en 2018. Parmi les 5 premiers ports à conteneurs mondiaux, après avoir été longtemps le leader mondial jusqu'aux années 2000, le port de l'ancienne colonie britannique a progressivement perdu de sa superbe au profit de ses homologues régionaux qui ne partagent pas ses contraintes.