Un quatrième méthanier pour EDF LNG Shipping

France LNG Shipping, la coentreprise entre Geogas et NYK, a signé un contrat d’affrètement de long terme avec EDF LNG Shipping pour un quatrième méthanier.

ONE va investir 20 Md$ sur dix ans

Dans une visioconférence organisée le 23 mars, Jeremy Nixon, le PDG de la compagnie japonaise née de la fusion des activités conteneurisées des trois principaux transporteurs japonais, MOL, NYK et K-Line, a annoncé un plan d’investissement de 20 Md$ sur dix ans.

Un septième méthanier pour France LNG Shipping

La flotte française s’étoffe d’un nouveau méthanier immatriculé sous le Rif et France LNG Shipping d'un septième navire. La joint-venture entre l’armateur japonais NYK et la société française Geogas LNG, affrétera un troisième méthanier à EDF LNG shipping, la filiale d’EDF dédiée au transport de GNL.

NYK et Knutsen se lancent dans le transport de CO2 liquéfié

Le groupe norvégien et l’armateur japonais annoncent à leur tour la création d’une coentreprise dans le transport de CO2 liquéfié. MOL, le partenaire de NYK au sein de ONE, s'est lancé sur ce marché émergent l’an dernier en investissant dans la société norvégienne Larvik Shipping. Les projets se multiplient autour de la technologie du stockage et de capture de carbone. Le transport maritime en sera une pièce maîtresse.

Un retournement de fortune pour ONE

La coentreprise entre MOL, NYK et K-Line, à la comptabilité japonaise décalée, solde le deuxième trimestre de son exercice fiscal sur des bénéfices de 4,2 Md$, ce qui lui laisse espérer un Ebitda de 11,7 Md$ en 2021. La compagnie, créée il y a trois ans sur la fusion des activités conteneurs des trois principales compagnies japonaises, avait pourtant connu de sérieuses difficultés à l’amorçage.

Höegh Autoliners s'engage dans des navires prêts pour l'ammoniac

L’armateur norvégien, l'un des plus grands exploitants de navires de transport de véhicules, a franchi une nouvelle étape dans son projet d'introduire la classe la plus écologique qui soit dans sa catégorie. L'effervescence dans ce segment porte davantage sur le GNL.

Un sursaut dans la flotte gazière française

L’armateur nippon NYK envisage de céder une partie de sa participation acquise il y a un an dans Gazocean à Geogas LNG, un armement français récemment créé dans le transport du GNL. Dans le transport maritime du gaz opéré par des acteurs français, il y a eu du mouvement ces derniers temps, témoignant d’un certaine régénération entrepreneuriale. Ce regain de vitalité est arrivé à point nommé après que la flotte gazière a atteint son point bas. Elle coïncide par ailleurs avec les réflexions sur la possible extension au gaz de la loi de 1992 sur les approvisionnements stratégiques.

NYK va commander 12 transporteurs de voitures alimentés au GNL

La compagnie maritime japonaise va allouer 912 M$ pour acquérir 12 pure car and truck carrier alimentés au GNL. La construction est confiée à des chantiers japonais. NYK Line commandera six pure car and truck carrier (PCTC) à chacun des chantiers navals Nilaijima...

NYK prend la main sur le soutage de GNL à Zeebrugge

C’est la fin de Marine LNG Zeebrugge, l’aventure commune à NYK, Engie Mitsubishi et Fluxys. L’armateur nippon et ses partenaires viennent de solder les comptes de cette entreprise créée pour gérer la marque Gas4Sea en vue d’assurer le soutage de GNL marin avec l’ Engie Zeebrugge .

Gazocean pourrait passer dans le giron de NYK

Le comité social et économique de la filiale de Total avait été informé fin août d'un projet de cession des parts détenues par le groupe pétrolier français à l'armement japonais NYK. Le CSE a rendu un avis mitigé ce 14 octobre. Le projet est à l’ordre du jour du conseil d’administration prévu ce 16 octobre.

Pages