Attaques en mer d'Oman : Les réactions dans la communauté du transport maritime se multiplient

L'industrie maritime se trouve une fois de plus en prise à un contexte géopolitique sur lequel elle n'a aucun contrôle. Les représentants du secteur du transport maritime se relaient pour appeler à la retenue dans l'attente d'informations avérées (les contradictions ajoutant aux tensions) tout en faisant part de leurs inquiétudes pour la navigation de ce corridor clé pour le transport du pétrole et du gaz.

Sanctions américaines
 : 
Iran : Blâmes et châtiments

Le régime des sanctions est de retour au pays des Mollah. Le 8 mai 2018, l’Iran a basculé à nouveau sur la liste noire des pays commercialement in- fréquentables. Une décision de Washington a suffi pour ramener le niveaux des sanctions au niveau de celles qui existaient avant la conclusion en 2015 du fameux pacte « historique » de l’Iran avec le groupe 5+1 (Allemagne, Chine, États-Unis, France, Royaume-Uni et Russie).

L'amélioration du marché pétrolier décourage le stockage flottant

Le volume de pétrole brut et de condensats stockés en mer est tombé à son niveau le plus bas depuis un an alors que le cours du brent semble reprendre de la vigueur. La déroute des marchés pétroliers en 2020 avait provoqué une course folle aux tankers pour stocker le brut bradé. La hausse récente des prix incite au déstockage. Les acteurs du marché veulent y voir un signe de la reprise.

ADNOC achète 6 VLCC

La compagnie pétrolière émiratie Abu Dhabi National Oil a acheté six très grands transporteurs de brut dans le cadre de sa stratégie visant à augmenter sa capacité de production de pétrole de 25 % pour atteindre 5 millions de b/j d'...

Rotterdam : un trafic en baisse de près de 7 % en 2020

Le port néerlandais a traversé une année difficile, préserve néanmoins sa place de leader portuaire européen mais perd au passage quelques parts de marché au profit de son challenger belge Anvers. Le repli n’a pas compromis ses investissements, assure l’autorité portuaire néerlandaise.

Hugo de Stoop, PDG Euronav : « Les conditions du marché sont extrêmement difficiles »

L’armateur belge de tankers a conclu un accord pour acquérir deux suezmax, actuellement en cours de construction, dont la propulsion est configurée pour le GNL et pourrait l’être à l'ammoniac. La société a vécu un 4e trimestre éprouvant dans un marché difficile. ​Les conditions actuelles du marché sont parmi les plus difficiles, de mémoire récente, pour les opérateurs de pétroliers, indique son dirigeant Hugo de Stoop.

Nantes-Saint-Nazaire : des trafics morne plaine en 2020

Victime de la crise sanitaire dans la plupart de ses filières, le port ligérien a achevé l'année 2020 sur une baisse de régime de près de 9 %. Les vracs agroalimentaires et le gaz naturel donnent cependant de la couleur à une année terne.

Les indices manufacturiers et le pétrole au menu cette semaine

Les marchés devraient réagir cette semaine à une série de statistiques économiques, en particulier les indices PMI chinois et américain et le pétrole. Car les membres de l’Opep+ débattront des quantités de brut à produire...

Pétrole : la demande n'en finit plus de baisser

L’OPEP revoit à nouveau à la baisse la demande pétrolière mondiale pour la fin de 2020 et 2021. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a également réajusté ses prévisions en raison de la deuxième vague qui...

Trump vs Biden : pour quel candidat aurait intérêt à voter le secteur du transport maritime ?

Alors que les États-Unis s'approchent de l’instant fatidique qui va départager deux candidats aux visions radicalement opposées sur les relations commerciales et les enjeux internationaux, quel serait le 46e président américain idéal pour les exploitants de pétroliers, de vraquiers et de porte-conteneurs ? VesselsValue s'y est penché. ...

Pages