BP annonce la suppression de 10 000 emplois

Le plongeon historique du marché pétrolier en pleine pandémie de coronavirus n’a épargné aucune major au premier trimestre. Toutes ont vu leurs ratios financiers se détériorer à l’issue des trois premiers mois de l'année et annoncé des coupes sévères dans leurs investissements. La compagnie pétrolière britannique avait prévenu qu'il y aurait des suppressions d'emplois d'ici la fin de l'année.

Carbon Tracker : le Covid va condamner les énergies fossiles

Le think tank britannique, qui étudie les effets du réchauffement climatique sur les marchés financiers, rejoint la cohorte d’experts condamnant les énergies fossiles. À la nuance près qu’il la programme à la fin de la décennie...

L'Iran à la rescousse du pétrole vénézuélien

Cinq navires iraniens chargés de pétrole et d'additifs pour l'industrie pétrolière viennent au secours du Venezuela. Les deux alliés s'entraident et provoquent le mécontentement des États-Unis qui voient ce rapprochement d'un mauvais œil et aimeraient bien remettre la main sur le pétrole vénézuélien. À l’approche des navires iraniens, la Marine nationale a été placée en alerte.

Scorpio Bulkers et Frontline reportent l'installation de scrubbers

Les propriétaires et exploitants de pétroliers retardent l'installation de scrubbers pour limiter les dépenses d’investissement et profiter d'un marché lucratif pour les tankers. À l’occasion de la présentation des résultats du...

La production pétrolière des États-Unis selon l'EIA

Dans son dernier Short-Term Energy Outlook, l’EIA américaine révise ses prévisions concernant l’évolution de la production pétrolière des États-Unis. Selon les dernières prévisions de l’Energy Information...

Les armateurs de tankers font indécemment fortune

La surabondance de pétrole, qui a provoqué une ruée vers les options de stockage sur terre et en mer, ne messied pas aux armateurs de tankers. Les grands noms du secteur, cotés en bourse, ont défilé ces derniers jours pour annoncer des bénéfices colossaux. Les armateurs de tankers sont au zénith quand les compagnies pétrolières sont au nadir.​

Premières victimes dans l'offshore

Les cinq dernières années ont été les plus éprouvantes que l'industrie offshore ait jamais connues. Depuis la chute du prix du pétrole en 2014-2015, le marché offshore a été en proie à des faillites, des consolidations, des rachats et des fusions. Le spécialiste du forage texan Diamond Offshore, qui vient de se placer sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, ravive les plaies.

La Pemex contient la marée noire dans les pétroliers

Le président mexicain a trop tardé à confiner son pays. L'arrêt subit de l'économie se traduit par un trop plein de pétrole alors que le Mexique l'utilise en flux tendu en temps normal. Les réserves sont pleines, les pétroliers attendent au large des côtes sans pouvoir décharger leur cargaison. Une scène qui risque de se banaliser ici et là.

Les pays partenaires de l'Opep trouvent un arrangement

L'Opep+, qui réunit l'Opep et certains pays producteurs comme la Russie, ont convenu de réduire leur offre de pétrole de 10 millions de barils par jour. Cet accord met un terme provisoire à la bataille entre pays producteurs de pétrole alors que le marché subit le double choc de l’offre et de la demande. Bonne nouvelle pour les tankers ?

Total réduit de plus de 3 Md$ ses investissements

Le groupe pétrolier français va réduire de plus de 3 Md$ ses investissements, a-t-il annoncé ce 23 mars. Un plan d'économies va être mis en oeuvre pour faire face à l'effondrement des cours du brut. - 20 %. C’est la réduction des...

Pages