Quatre offres de reprise pour Bourbon

Le calendrier initial pour le dépôt des offres de reprise du groupe français de services maritimes pour l'offshore pétrolier et gazier, placé en redressement judiciaire depuis août, avait été fixé initialement au 4 novembre avant d'être repoussé au 20. Bourbon a annoncé que quatre offres de reprise avaient été déposées. Prochain échéance : leur examen le 10 décembre.

Les taux de fret des tankers auraient augmenté de 101 %

Selon Bimco, l'association professionnelle internationale qui fédère les armateurs et propriétaires de flottes (2/3 du tonnage mondial), le taux de fret des transporteurs de pétrole brut, du Moyen-Orient vers l'Asie, ont doublé en réaction aux...

La valeur d'Anadarko a grimpé de 56 % en deux semaines

C’est la série du moment. La valeur marchande d'Anadarko Petroleum Corp. a grimpé de 56 % dans le jeu de surenchères dont fait l’objet depuis deux semaines le groupe américain de schistes. Après avoir accepté d'être racheté...

Shipping Day des armateurs
 : 
Le plafond mondial qui leur tombe sur la tête…

Alors que le prochain Comité technique pour la protection de l'environnement de l'OMI doit se réunir en mai à Londres pour négocier la stratégie à mettre en œuvre pour que le transport maritime respecte l'agenda environnemental, les armateurs, réunis le 9 avril à l’initiative d’Armateurs de France, n'avaient que la limitation de vitesse à la bouche. Étrangement, ces derniers temps, la solution qui ne leur coûte rien ou si peu, rencontre un grand écho. Avec le soutien et l'engagement de parlementaires...

Hausse du carburant
 : 
Maersk annonce de nouvelles surtaxes

Après avoir expliqué que la conformité à la réglementation sur le soufre dans les carburants se solderait par un surcoût de sa facture énergétique de l’ordre de 2 Md$ sur un an, le leader mondial annonce qu'il introduira dès le 1er janvier 2019 une surcharge "bunker" en guise d'ajustement conjoncturel. Soit un an même avant l'entrée en vigueur des nouvelles règles de Marpol. Les chargeurs s'étonnent de ces clauses de "revoyure" à leur contrat souvent négocié dans la mesure où les armateurs bénéficieraient de couvertures pour se prémunir du risque d'instabilité des cours de pétrole.

Bourbon : une passe très difficile

Le spécialiste des services maritimes à l’industrie pétrolière Bourbon traverse une situation financière très difficile et qui s’étire. Et les derniers résultats semestriels ne contrarient pas le mauvais sort. Il a frôlé la cessation d'exploitation.

Pages