Rotterdam : aboutissement de la reprise par Hutchison d'un terminal d'APM Terminals

Six mois après avoir reçu le feu vert de l'autorité de régulation néerlandaise, Hutchison Ports Netherlands, la société mère de l'opérateur de terminaux à conteneurs ECT a franchi le dernier obstacle sur la voie de la reprise définitive du terminal à conteneurs AMPT-MV1 voisin. Les partenaires sociaux ont récemment approuvé le projet de rachat, ayant obtenu d’importantes contreparties. L’automatisation est pourtant au programme à terme.

Rolf Habben Jansen : « La situation des ports est critique mais moins tendue en Europe »

Le directeur général de Hapag-Lloyd faisait un point le 7 avril sur les suites du blocage de Suez. Rolf Habben Jansen anticipe de nouvelles difficultés dans les ports ouest-américains et à Southampton et Rotterdam. Quant à la pénurie de boîtes, la compagnie allemande, qui a acheté 300 000 conteneurs au cours des 12 derniers mois, va passer de nouvelles commandes.

Titan LNG met en service son troisième souteur de GNL à Anvers

Il est le troisième mais se nomme Flex Fueler 002. Pour son navire de soutage de GNL positionné à Anvers, l’opérateur Titan LNG s’est associé à l’exploitant belge d’infrastructures gazières Fluxys qui opère notamment les terminaux méthaniers de Zeebrugge et de Dunkerque.

Rotterdam : contrat signé pour 2,4 km de quais en plus

L’extension de la darse à conteneurs à la Maasvlakte II peut démarrer. Rotterdam y gagnera 4 MEVP de capacité supplémentaire pour la manutention de conteneurs. Le chantier doit être achevé en 2024.

Rotterdam : un trafic en baisse de près de 7 % en 2020

Le port néerlandais a traversé une année difficile, préserve néanmoins sa place de leader portuaire européen mais perd au passage quelques parts de marché au profit de son challenger belge Anvers. Le repli n’a pas compromis ses investissements, assure l’autorité portuaire néerlandaise.

Rotterdam : des fonds d'investissement en passe d'acquérir le terminal shortsea

Le groupe néerlandais C Steinweg aurait trouvé preneurs du Rotterdam Short Sea Terminals. Un des derniers grands mouvements s’opérant dans l’intérieur du port, où les installations à conteneurs ont été malmenées par l’ouverture des terminaux plus performants de Maasvlakte-1 et Maasvlakte-2.

Conteneur : le Range nord conforte sa position en Europe

La progression du trafic conteneur au cours des dernières années a surtout profité aux ports du Range nord, selon le travail mené par Ronan Kerbiriou et Arnaud Serry, respectivement ingénieur d'études et enseignant-chercheur de l'Université du Havre. Cependant, l'émergence plus récente de ports méditerranéens, même si elle est loin de les menacer, pourrait leur enlever quelques parts de marché sur le transbordement.

Rotterdam court derrière ses performances de 2019

Le troisième trimestre a permis au plus grand port européen de rattraper une petite partie de son retard sur l’an dernier. Aux termes des neuf premiers mois, le néerlandais reste néanmoins nettement en-deçà de son résultat comparé à la période correspondante de 2019. À l’exception des conteneurs qui s’en rapprochent de plus en plus. Rotterdam plaide en faveur d’une reprise par l’investissement public. Au programme, hydrogène et captage de CO2.

Quels sont les ports les mieux desservis par la ligne régulière ?

En se basant sur l’indice de connectivité du transport maritime de ligne qu’elle a développé et les données de MDS Transmodal, la Cnuced est en mesure de déterminer la position d'un port dans le réseau mondial de transport maritime de ligne. Shanghai est, sans surprise, le port le mieux connecté, mais Le Havre figure parmi les 20 premiers et Marseille dans le Top 50.

Pages