Axe seine : les recettes de l’Institut Montaigne pour ne pas décrocher

Dans sa note sur la compétitivité de la vallée de la Seine, censée donner des clés pour accélérer le développement économique du futur Haropa, le think tank libéral propose la création de zones franches portuaires aux exonérations ciblées et délimitées dans le temps, mais aussi des objectifs contraignants de report modal et la mutualisation des THC.

CIMer 2021 : 1,5 Md€ pour les ports de l'axe seine

Le Premier ministre Jean Castex a présidé le 22 janvier le Comité interministériel de la mer (CIMer) au Havre. Accompagné par trois ministres dont la ministre de la Mer, Annick Girardin, il était notamment attendu sur la stratégie nationale portuaire, dont la présentation a été maintes fois reportée. Gouvernance d’Haropa, ports francs, énergies de la mer…

Sénalia : plus de céréales et moins de sucre

Après une campagne céréalière 2019-2020 phénoménale, le groupe rouennais spécialisé dans l’agro-logistique sauve les meubles d'une nouvelle campagne plus médiocre en répondant à l'importante demande chinoise. En 2020, en contraste violent avec 2019, la récolte française de céréales est très faible.

Axe Seine : Marfret renforce son service ferroviaire de conteneurs

Un an après avoir initié une navette ferroviaire hebdomadaire entre le Terminal conteneurs et marchandises diverses (TCMD) de Grand-Couronne-Moulineaux (port de Rouen) et Bonneuil-sur-Marne (ports de Paris), Fluvio Feeder Armement renforce son offre avec une escale supplémentaire à Gennevilliers.

Soufflet se prépare à accueillir de plus gros navires à Rouen

Suite à l’approfondissement du chenal d’accès au port de Rouen, des travaux sont entrepris pour moderniser le terminal céréalier Soufflet de Canteleu, qui sera accessible aux navires de 230 m de long et 53 000 t de port en lourd. Le groupe céréalier y a investi 10 M€ de concert avec Haropa qui avait programmé 7,8 M€.

La CNAN intègre Rouen à son service Algérie – Europe du Nord

Le retour de l’armement national algérien à Rouen, après une vingtaine d'années d'absence, marque les retrouvailles de deux partenaires qui ont longtemps entretenu des relations. L’établissement normand, traditionnellement très présent sur les échanges Nord-Sud, fut même le principal pôle européen d’activité portuaire de la CNAN.​

Haropa : Le covid attaque les trafics

Pour les trois ports de l’Axe seine, 2019 s’était achevée par la présentation d’une facture salée après avoir accumulé des jours à encéphalogramme plat en raison des mouvements sociaux contre le projet de réforme des retraites. Les trafics des trois mois de l’année échappent difficilement au choc industriel chinois et à ses répliques sur l’économie européenne. Les motifs de satisfaction sont rares...

Pages