Seaspan lève 300 M$

L’un des plus actifs clients des chantiers navals a obtenu 300 M$ par le biais d'obligations vertes. C'est la deuxième fois cette année que le propriétaire de flotte lève des fonds conditionnés à des objectifs de développement durable...

Seaspan commande huit porte-conteneurs

Le propriétaire et exploitant de porte-conteneurs basé à Hong Kong continue d’étoffer sa flotte de façon remarquable. Il vient de passer commande auprès d’un chantier dont l’identité n’a pas été rév...

Décarbonation : Sea-LNG presse les armateurs à se positionner

Suscitant jusqu’alors une molle adhésion, le GNL a connu un engouement de dernière minute en fin d’année dernière. Dans un rapport publié début février, l’association Sea-LNG explique pourquoi il est urgent de ne plus temporiser en attendant l'émergence de l'hydrogène ou de l'ammoniac.

Seaspan prévoit de lever 200 M€

Le propriétaire de flotte cherche à financer de nouvelles acquisitions alors qu’il vient de passer une commande pour la construction de cinq nouveaux porte-conteneurs de 12 200 EVP. Seaspan est en quête de cash pour financer de nouvelles acquisitions. Il estime son besoin...

PIL se protège contre la faillite

Engagée depuis des mois dans des pourparlers pour obtenir de ses créanciers un rééchelonnement de sa dette et obtenir un financement d’un fonds souverain, la compagnie singapourienne indique que son plan de restructuration est désormais ficelé. Elle a besoin de temps.

Affrètement : Menace sur le renouvellement des contrats

Les propriétaires non-exploitants ont déclaré des revenus stables pour le premier trimestre 2020. Mais avec la pression exercée sur la ligne régulière, les armateurs de porte-conteneurs pourraient ne pas renouveler les contrats d’affrètement, voire chercher à restituer le tonnage affrété plus vite que prévu. Certains non-operating owners (NOO) paraissent plus exposés que d’autres.

PIL se déleste de quelques actifs

Les difficultés financières du 10e transporteur mondial de conteneurs continuent d’alimenter les spéculations. Après avoir annoncé en février qu’il abandonnait le marché transpacifique , cédé quelques navires, la société singapourienne vend des participations et des actifs industriels.

Affrétement
 : 
CMA CGM signe pour deux nouveaux navires avec GSL

Quelques semaines après avoir passé un contrat d'affrétement avec la grecque Poseidon pour quatre navires, CMA CGM récidive pour deux autres avec la britannique Global Ship Lease. Les deux propriétaires de navires sont en train de fusionner.