Les taux de fret au-delà des 10 000 $

Pour la première fois dans l’histoire du conteneur, les taux de fret spot entre Shanghai et Rotterdam ont percé le plafond de verre des 10 000 $ pour le transport d’une boîte de 40 pieds. Le marché est de plus en plus fracturé entre des transporteurs qui cherchent à saisir les opportunités et des expéditeurs coincés par des capacités limitées et sans options pour contrôler leurs coûts.

ONE : un bénéfice proche de 1 Md$ au troisième trimestre

À l’issue du troisième trimestre de son année fiscale, qui se clôture le 30 mars, la compagnie japonaise est passée d’un bénéfice net après impôts de 3,7 à 944 M$. Au quatrième trimestre, en dépit du Nouvel an chinois et de la résurgence du Covid, elle s’attend à un volume de fret stable et à un résultat de 900 M$ après impôts.

Indices : le SCFI toujours enfiévré, le BDI gagné à son tour

Le SCFI, qui mesure les taux de fret spot, a soldé sa 13e semaine consécutive de hausse sur une nouvelle progression proche des 10 %. Aucune route n’échappe à l’incontrôlable escalade. Le vrac sec reprend aussi de la vigueur.

Hapag-Lloyd, signe avant-coureur de l'éclatante santé du transport maritime en 2020

Hapag-Lloyd a relevé ses prévisions de bénéfices pour 2020 en raison d'un quatrième trimestre meilleur que prévu et de la vigueur du marché. Les marges des armateurs sont au plus haut depuis dix ans. Les taux de fret grimpent au ciel. Fitch améliore même les perspectives du transport maritime pour 2021.

Transpacifique : les alliances rétablissent de la capacité

Résultant des injonctions chinoises ou pas, les trois grandes alliances des lignes Est-Ouest ont remis des EVP sur le marché en rétablissant les traversées qu’elles avaient supprimées. Reste à savoir si elles vont aussi revenir sur leurs tarifs. Conformément à la demande des autorités de la concurrence qui s’inquiétaient aussi de la flambée des taux.