Singapour restreint ses conditions d'accès

Face à la montée régionale des contaminations, la Cité-État limite les transits. Une nouvelle entrave à la mobilité des marins. Alors que l'Inde enregistre 400 000 cas Covid et 3 500 décès par jour, Singapour a décidé...

Singapour hausse le ton tarifaire

Le port asiatique durcit ses conditions tarifaires qui prendront effet en deux temps mais dès 2022. En 2023, les navires marchands et passagers en escale à Singapour, que ce soit pour charger/décharger ou s’avitailler, ne devront pas séjourner plus d’un jour.

Un avitaillement au GNL et le chargement/déchargement en une seule opération

Double « première » à Singapour. Le premier avitaillement au GNL de navire à navire à Singapour a été effectué avec le CMA CGM Scandol a. Le porte-conteneurs de 14 812 EVP a réalisé dans le même temps le chargement/déchargement. Un gain de temps. FueLNG, opérateur du souteur, prévoit entre 30 et 50 opérations de soutage GNL de navire à navire à Singapour cette année.

Total - Shell : la foi de charbonnier dans le GNL

Les deux compagnies pétrolières ont largement investi le terrain du GNL. Elles sont les plus impliquées dans son développement, en tant qu’affréteurs de navires mais aussi comme fournisseurs de carburant, y compris marin. Total vient d’obtenir des droits pour avitailler à partir du hub mondial de soutage Singapour. Shell l'avait précédée.

Maersk, Keppel et Yara associés dans le soutage à l'ammoniac

L’armateur danois de porte-conteneurs Maersk, le chantier naval Keppel Offshore, le gestionnaire de navires Fleet Management, le fabricant d'engrais Yara et le conglomérat japonais Sumitomo se sont associés pour étudier la faisabilité du soutage à l...

PIL sauvée en dernier recours

La compagnie singapourienne a passé la majeure partie de l’année 2020 à négocier avec ses créanciers afin d’éviter sa mort économique. Ses créanciers ont voté en faveur de son plan de restructuration qui prévoit...

PIL se protège contre la faillite

Engagée depuis des mois dans des pourparlers pour obtenir de ses créanciers un rééchelonnement de sa dette et obtenir un financement d’un fonds souverain, la compagnie singapourienne indique que son plan de restructuration est désormais ficelé. Elle a besoin de temps.

Vers un réseau mondial de fourniture de GNL aux navires

La compagnie pétrolière finlandaise Gasum , propriété de l'État, et Pavilion Energy , groupe singapourien qui commercialise et distribue du gaz naturel, s'associent pour développer une chaîne d’approvisionnement en carburant GNL en Europe et en Asie. Ils entendent compléter le maillage par des partenariats.

Singapour veut porter sa capacité de soute de GNL à 1 Mt par an

Alors que FueLNG, l'un des deux titulaires actuels d’une licence de soutage de GNL dans le port de Singapour, a baptisé son premier souteur, qui alimentera les navires de Shell et de Hapag-Lloyd, le premier centre mondial de soutage va lancer un appel d'offres pour pour élargir son panel de fournisseurs.

Pages