Les lourdes pertes de Keppel hypothèquent sa prise de contrôle par Temasek

L'opérateur britannique de plateformes offshore, Awilco Drilling, tenterait de résilier un contrat de construction d'un semi-subsersible confié à Keppel. Un engagement de 425 M$ . ©Keppel offshore Le fonds public d’investissement de Singapour, Temasek...

Un troisième trimestre difficile pour le marché des combustibles marins

L'offre mondiale de fuel, utilisé par les navires, devrait augmenter au troisième trimestre, ce qui devrait déprimer le marché des combustibles marins car la demande de transport maritime reste faible, selon des analystes. Selon Reuters , citant des sources...

Singapour réussit une relève d'équipage complet

©Wilhelmsen Ship Agency Ils sont peu nombreux, ces États à avoir assoupli leurs réglementations pour permettre le transit des travailleurs dits essentiels que sont les marins. La Cité-État vient de réussir une première relève selon un...

Mise à l’eau du premier souteur de GNL à Singapour

Le premier hub mondial d’avitaillement des navires disposera prochainement de son premier souteur en ship-to-ship. Jusqu’à présent, le soutage se faisait par des camions. FueLNG, une entreprise commune entre Keppel Offshore & Marine et Shell Eastern Petroleum, a annonc...

La Chine ouvre les vannes au VLSFO

Pour doper la production pétrolière locale, Pékin avait annoncé en janvier une série de mesures visant à réduire sa dépendance à l’égard des importations de combustibles marins, dont la plupart sont expédiés à partir du hub mondial de soutage qu’est Singapour. Dans la continuité de cette politique, la Chine s'apprêterait à délivrer ses tout premiers quotas d'exportation de fuel à très faible teneur en soufre.​

Singapour : les ventes de fuel de soute ne faiblissent pas

Le principal hub d’avitaillement de navires qu’est Singapour a non seulement résisté à la pandémie mais a aussi augmenté ses ventes de carburant maritime au cours du premier trimestre, y compris en mars. L'autorité maritime et portuaire de la cité-État, qui a considérablement durci ses règles, vient pourtant d’agréer deux nouveaux fournisseurs de carburants. Les premiers depuis 2017.

L'effondrement des cours pétroliers hypothèque le devenir des scrubbers

La décision de Stolt-Nielsen de renoncer, « lorsque cela a été possible », à la mise en conformité d’une partie de sa flotte avec des scrubbers a vite été perçue comme un signal. L’écart des prix de plus en plus serré entre les différents types de carburants redistribue les cartes. Alphaliner ne note pas, pour l’heure, de grands mouvements, même après l’inédit plongeon du baril de brut américain en dessous de zéro dollar le 20 avril.​

Relève d'équipage : Le maritime et l'aérien font cause commune

L’ICS, la Chambre internationale de la marine marchande, et l'IATA, l’Association internationale du transport aérien, font pression sur les gouvernements pour qu’ils facilitent les vols… des marins. Les mesures de lutte contre la propagation, qui limitent les liaisons aériennes et cloisonnent les ports, sont devenues de véritables entraves pour les gens de mer, dans l’impossibilité d’embarquer ou de débarquer des navires. Convergence vers des ports et/ou des aéroports érigés en hubs pour marins.

Covid-19 : Les ports chinois pourraient y laisser 6 MEVP sur le premier trimestre

Si les compagnies maritimes continuent d’assurer les services, elles ont multiplié depuis janvier les annulations de départs et d’escales. Ces aménagements devraient coûter quelques millions de conteneurs aux ports chinois, qui réagissent en réduisant ou supprimant les droits de port.

Pages