Les prix des carburants maritimes plongent

Après s’être envolés dans le sillage de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les prix des carburants pour les navires ont plongé en juillet et août. De fait, l'écart moyen entre les deux principaux fuel a été réduit de moitié, passant de 420,50 à 360,50 $/t entre début juillet et aujourd’hui.

Singapour : les ventes de carburant marin sanctionnées en juin

Les ventes de carburant marin ont baissé de 9 % en juin dans le premier hub mondial de soutage alors que les prix des combustibles de soute se sont enflammés. Les centres d'avitaillement régionaux en ont profité.

De beaux jours en perspective pour les scrubbers

Avec un baril de pétrole à plus de 130 $ et un écart de plus de 200 $ entre les deux principaux combustibles de soute vendus à l’avantage du fuel à plus forte teneur en soufre mais bien moins cher, les scrubbers vont susciter un regain d’intérêt.

Wärtsilä lesté par ses stocks

Les stocks chez les équipementiers sont des indicateurs avancés de l’état du marché. Chez le finlandais Wärtsilä, spécialiste du scrubber, ils sont bavards. Les armateurs ne sont visiblement pas pressés de mettre leurs navires hors service pour des travaux de conformité. Les scrubbers pèsent dans les stocks et leurs ventes stagnent.

Maersk Tankers et Cargill, entreprise commune dans le soutage

Nouvelle étape dans la coopération entre le transporteur de produits pétroliers et le négociant en matières premières. Les deux entreprises s’associent pour à la fois gérer l’approvisionnement en carburants de leur flotte respective tout en visant d’autres clients dans les mois à venir. Le service sera lancé le 1er avril.

L'OMI relève la limite de la teneur en soufre à 0,53 %

Les légères fluctuations qui apparaissent lorsque le carburant est testé pour sa teneur en soufre ont été intégrées dans les nouvelles réglementations de l'OMI. Une tolérance permettra de s'écarter du seuil fixé...

Hapag-Lloyd sort du semestre avec des profits doublés

Les profits de la compagnie maritime allemande ont littéralement explosé au 2e trimestre. Hapag-Lloyd a terminé le semestre avec un bénéfice doublé. À l’instar de ses homologues, elle tire parti de la hausse des taux de fret et de la baisse des coût de soute.

Un troisième trimestre difficile pour le marché des combustibles marins

L'offre mondiale de fuel, utilisé par les navires, devrait augmenter au troisième trimestre, ce qui devrait déprimer le marché des combustibles marins car la demande de transport maritime reste faible, selon des analystes. Selon Reuters , citant des sources...

Croisière/États-unis : la suspension des opérations pèse sur le marché des combustibles de soute

L'actuel « No Sail Order » émis par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains expirera le 24 juillet. Mais l’évolution outre-Atlantique de l’épidémie contraint l’association internationale de la croisière (CLIA) à prolonger une nouvelle fois la suspension des opérations au départ des ports américains jusqu'au 15 septembre. La situation inquiète les secteurs qui sont dépendants de la croisière

Singapour : les ventes de fuel de soute ne faiblissent pas

Le principal hub d’avitaillement de navires qu’est Singapour a non seulement résisté à la pandémie mais a aussi augmenté ses ventes de carburant maritime au cours du premier trimestre, y compris en mars. L'autorité maritime et portuaire de la cité-État, qui a considérablement durci ses règles, vient pourtant d’agréer deux nouveaux fournisseurs de carburants. Les premiers depuis 2017.